Niger : Début à Niamey des festivités de la 13ème édition du FIMA

Niamey, 1er Décembre 2021 – Le Premier Ministre nigérien Ouhoumoudou Mahamadou a présidé, ce mercredi 1er décembre 2021 à l’Esplanade du Stade Général Seyni Kountché de Niamey, la cérémonie de lancement officiel de la 13ème Edition du Festival international de la mode en Afrique (FIMA), qui durera jusqu’au 05 décembre 2021.

Placée sous le haut patronage du Président Mohamed Bazoum, cette 13ème édition a pour thème “La mode, dynamique de la paix vers une intégration de l’Afrique”. Plusieurs manifestations sont prévues dont des défilés, des expositions, des concours, etc.

En lançant les activités du FIMA, le Ministre de la Culture, du Tourisme et de l’Artisanat, M. Mohamed Hamid, a déclaré que l’organisation de ce festival « se traduit par un engouement sans cesse et grandissant des jeunes pour les métiers de la mode, une revalorisation du travail des artisanats, la création d’emplois à travers les entreprises de mode et le regain visible de toutes les générations vers des formations de qualité dans le domaine du stylisme modélisme ».

Selon le Ministre en charge de la Culture, le FIMA s’intègre dans les orientations du Programme de Renaissance Acte III du Président de la République Mohamed Bazoum, et aussi dans la déclaration de politique générale du Premier Ministre Ouhoumoudou Mahamadou.

Notons qu’auparavant, le président et fondateur de ce grand évènement d’envergure mondiale, le Créateur nigérien Alphady a annoncé que le « FIMA regroupe des festivaliers venus de tous les horizons du monde entier ».

Il a aussi laissé entendre qu’en 23 ans d’existence, « le FIMA a initié et pérennisé plusieurs projets de promotion artistique et culturelle dont, entre autres, les concours de jeunes stylistes, de top model et le concours de meilleur artisan maroquinier bijoutier », soulignant que « tous ces concours ont contribué à valoriser le travail des artisans locaux en incitant à cultiver l’excellence ».

Pour cette 13ème édition du FIMA, note-t-on, c’est la Côte d’Ivoire qui est le pays invité d’honneur, avec la participation effective d’une forte délégation. Le Cap Vert, le Haïti, le Japon, la Turquie, la France, etc. sont également fortement représentés à cette fête africaine de la mode.

Notons également que les innovations de cette 13ème Edition portent sur l’opportunité que le FIMA offre aux jeunes créateurs nigériens de se faire connaitre à l’occasion d’une nuit dénommée “la nuit de la mode nigérienne”. Il y aura également une nuit africaine qui fera découvrir et apprécier les talents exclusivement africains.

Une autre activité importante de ce festival sera le salon “HASKE”, une véritable occasion d’échanges et de partages de grande envergure.

Rappelons enfin que le FIMA est né dans un contexte de conflit dans le désert de Tiguidit, au Nord du Niger. Il a, à l’époque, sonné le retour définitif de la paix dans le nord Niger par la reprise des activités touristiques qui sont les poumons de l’économie de cette région d’Agadez.

Le FIMA a, en effet, pour but de présenter et valoriser les œuvres de créateurs africains auprès des représentants du monde des arts et des journalistes du monde entier afin que ces créateurs obtiennent la place qu’ils méritent dans l’univers de la Mode.

Soutenu par l’Unesco et l’OIF, ce Festival unique est un événement culturel et économique. Son fondateur est nommé Artiste pour la Paix par l’Unesco, une 1ère pour un créateur de Mode.

KPM

Votez ce post
Partager:

Laisser un commentaire