Niamey:Nigeria-Niger-Bénin/Togo-Burkina Faso : Vers un marché régional de l’électricité unifié et compétitif

Lecteur Audio

Le Président nigérien Mohamed Bazoum et son homologue du Ghana, également Président en exercice de la Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), Nana Akufo-Addo ont procédé, ce mardi 22 février 2022 au Poste de la Centrale Electrique de Gorou Banda, à la périphérie de la capitale Niamey, au lancement des travaux du projet Dorsale Nord du Système d’Echanges d’Energie Electrique de Ouest Africain (EEEOA) ou West African Power Pool (WAPP). C’était en présence du Président de l’Assemblée Nationale du Niger SE Seyni Oumarou, du Premier Ministre, Chef du Gouvernement SE Ouhoumoudou Mahamadou, du Haut Représentant du Président de la République du Niger SE Foumakoye Gado, des Députés, des Ministres en charge de l’Energie et de la Défense du Nigeria, des Représentants de ceux des pays concernés par le Projet, des Membres du Gouvernement nigérien, ceux du Corps diplomatique accrédités au Niger et de plusieurs autres invités.

L’objectif du projet d’interconnexion électrique Nigeria-Niger-Bénin/Togo-Burkina Faso est de permettre d’échanger de l’énergie électrique entre les pays concernés par le Projet et avec les pays voisins auxquels ils sont interconnectés.

Arrivée des Présidents nigérien et ghanéen sur le lieu de la cérémonie

Cette ligne 330Kv est d’une longueur de 875Km. Elle relie le poste de transformation de Birnin Kebbi au Nigeria au poste de Ouagadougou Est, au Burkina Faso, en passant par les postes de Zabori et Gorou banda au Niger, et une bretelle reliant le poste de Zabori au poste de Malanville au Benin. Une ligne de 33Km sera construite à l’intérieur de la ville d’Ouagadougou.

 

Le projet s’exécute autour de cinq (5) Composantes à savoir : la composante interconnexion électrique Nigeria-Niger/Togo-Burkina Faso ; la composante Electrification Rurale ; la composante cadre institutionnel et supervision du projet ; la composante dédiée au renforcement de capacités institutionnelles du marché régional de l’électricité, et enfin la composante construction de la ligne de transport de la Dorsale Côtière (Mémo-Hagou-Sakété).
D’un coût global de 692 millions USD, le projet est financé par la Banque Mondiale, la Banque Africaine de Développement, l’Agence Française de Développement, l’Union Européenne et une contrepartie du Gouvernement fédéral du Nigeria.
Dans son discours de lancement, le Ministre du Pétrole, de l’Energie et des Energies Renouvelables, M. Mahamane Sani MAHAMADOU, après avoir rappelé que le WA

Le lancement des travaux du projet Dorsale Nord du Système d’Echanges d’Energie Electrique de Ouest Africain (EEEOA) ou West African Power Pool (WAPP)

PP a été créé lors du 22ème Sommet de la Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement de la CEDEAO dans le but de faciliter l’accès à l’électricité aux quelque 180 millions de personnes vivant sans électricité dans la sous-région ouest-africaine, a déclaré que “depuis lors, le WAPP s’efforce d’intégrer les réseaux électriques nationaux dans un marché régional unifié de l’électricité”.
Le Ministre Mahamane Sani MAHAMADOU d’expliquer que “ces démarches ont pour but d’assurer aux populations des Etats membres de la CEDEAO un approvisionnement en énergie électrique régulier, fiable et à un coût compétitif à moyen et long terme”.

 

Le Projet WAPP Dorsale Nord, qui vise à faciliter, à partir du Nigeria, un échange d’énergie électrique initiale estimée à 430MW et qui pourrait atteindre plus de 600MW dans les cinq (5) à dix (10) années après sa mise en service, “constitue une opportunité pour nos pays de disposer d’une autoroute régionale de l’électricité”, dira le Ministre en charge de l’Energie du Niger, selon qui, “le Niger, aujourd’hui importateur, pourra, à terme, exporter son excédent de production d’électricité et participer au marché régional de l’électricité en valorisant son important potentiel énergétique”.
Enfin, le Ministre Mahamane Sani MAHAMADOU s’est réjoui du fait que ce projet, dont la mise en service est prévue pour 2024, “concrétisera enfin notre désir commun d’imp

Mahamane Sani Mahamadou ,Ministre en charge de l’Energie lors du discours de lancement

lémentation d’un marché régional de l’électricité unifié et compétitif”.
Selon le Commissaire en charge de l’Energie et des Mines de la CEDEAO, M. Sédiko Douka, “le projet régional d’interconnexion électrique Dorsale Nord de l’EEEOA est l’un des projets prioritaires du Plan Directeur de l’EEEOA dont la mission est de promouvoir et de développer les infrastructures de production et de transport d’énergie électrique ainsi que d’assurer la coordination des échanges d’énergie électrique entre les Etats membres de la CEDEAO”.

 

M. Sédiko Douka s’est ensuite félicité de constater que “ce projet et les nombreux projets similaires exécutés par le WAPP dans la région continuent de progresser malgré les récents défis et interruptions liés à la pandémie de Covid-19”.
Quant au représentant des Partenaires Techniques et Financiers (PTF) du Projet, M. Kahou Mensah Gaba, il a appelé toutes les parties prenantes à coopérer avec l’Unité de Gestion pour un succès éclatant du Projet.

KPM

Akondanews.net

Votez ce post
Partager:

Laisser un commentaire