Mission du Conseil de Sécurité de l’ONU au Niger : Les questions de sécurité et de développement au cœur des échanges

Lecteur Audio

Une délégation du Conseil de Sécurité de l’Organisation des Nations Unies (ONU) est arrivée le lundi 25 octobre 2021 tard dans la nuit à Niamey, au Niger, où elle a effectué une visite de travail axée principalement sur la situation sécuritaire dans le pays.

Cette délégation, conduite par l’Ambassadeur du Kenya à l’ONU Martin  Kimani, président en exercice du Conseil de Sécurité pour le mois d’octobre, et qui comprend en outre l’Ambassadeur de France à l’ONU et l’Ambassadeur du Niger à l’ONU, a également eu à aborder les questions de démocratie et de développement.

Au cours de son séjour, la délégation onusienne a eu une séance de travail avec le Ministre d’Etat nigérien, Ministre des Affaires Etrangères et de la Coopération Hassoumi Massoudou, avant d’être reçue en audience par le Président Mohamed Bazoum.

A l’issue de la rencontre, M. Martin  Kimani a indiqué à la presse que « nous sommes venus au Niger pour y comprendre la situation sécuritaire, savoir ce qui se passe au Sahel et prendre l’expérience du Niger [en matière de résilience, ndlr] ». « Nous avons rencontré le Président Bazoum (…) qui a partagé avec nous l’expérience du Niger, tout en évoquant sa soif de la démocratie », a-t-il par la suite ajouté.

Le diplomate kenyan a, en outre, déclaré que « nous avons discuté des défis humanitaires et du développement lié au changement climatique », avant de souligner que « les membres du Conseil de Sécurité se félicitent de cet accueil et du message du Président Bazoum. Tous les membres  du  Conseil de Sécurité ont été très positifs et ont salué les avancés enregistrés par le Niger », dans ces domaines, a-t-il rapporté.

Par conséquent, a-t-il suggéré, « le Conseil de Sécurité, le Kenya et l’ensemble de ses pays membres doivent soutenir le Niger et le G5 Sahel dans la lutte contre le terrorisme sur la base de la solidarité. Car ce n’est qu’en luttant ensemble que nous pouvons venir à bout de ces défis pour l’Afrique et l’ensemble de la communauté internationale », a conclu l’actuel Président du Conseil de Sécurité de l’ONU.

La mission onusienne, note-t-on, a eu également d’autres séries d’entretiens, notamment avec le Premier Ministre Ouhoumoudou Mahamadou et plusieurs personnalités nigériennes. La question de la lutte contre le terrorisme au Sahel, les effets néfastes du changement climatique, la coopération nigéro-onusienne et plusieurs autres sujets d’intérêt commun y ont été abordés, indique-t-on.

La délégation a enfin tenu à rendre hommage aux victimes civiles du terrorisme et aux soldats tombés au combat, en se rendant notamment au niveau de la Base Aérienne de Niamey, au “Carré des Martyrs” ou le cimetière dédié aux soldats tombés dans la lutte contre le terrorisme. Là, les membres de la délégation onusienne se sont recueillis sur les tombes des soldats tués au cours de la guerre contre le terrorisme. Une stèle dédiée aux soldats tombés sur le champ d’honneur a été érigée.

La mission onusienne a également rendu visite à la Base conjointe mixte du G5 Sahel où la délégation a été accueillie par le Commandant de cette base.

Notons que toutes ces visites se sont déroulées en compagnie des Ambassadeurs des Etats-Unis au Niger, Eric Whitaker, de la Grande Bretagne, Katherine Anglehearn et de l’Inde, Prem Kumar Nair.

KPM

Votez ce post
Partager:

Laisser un commentaire