Mauvaise gouvernance/Ouattara dissout les entreprises publiques pour dissimuler les détournements massifs

Lecteur Audio

La SOGEDI (société de gestion et de développement des infrastructures industrielles), une nouvelle société publique mise en place en remplacement du duo FODI et AGEDI. Alors que Youssouf Ouattara, Directeur général de l’Agence de gestion et de développement des infrastructures industrielles (Agedi) a été condamné, le 10 février 2021, par la cour des comptes à rembourser 3 milliards Fcfa à l’État de Côte d’Ivoire pour dépenses non justifiées.

Il avait été suspendu ainsi que deux de ses confères DG dont Bilé Diéméléou de l’ARTCI, Yapi André Désiré de la Nouvelle PSP sur la base de graves soupçons de mauvaise gestion. Quand à Coulibaly Lamine, DG de l’Agence de Gestion Financière (AGEF), lui , avec moins de « chance », accusé de détournement, séjourne depuis mai 2021 à la Maison d’arret et de correction d’Abidjan (Maca).

L’art du camouflage des détournements

La Société ivoirienne de construction et de gestion immobilière (Sicogi) a été remplacée par une société d’État dénommée Agence nationale de l’habitat (Anah) au cours du Conseil des ministres du 15 décembre 2021. Alors qu’un audit dont les premiers résultats circulaient dans les tiroirs faisaient état d’un détournement de plus de 2 millards FCFA. Des cadres avaient même été interpellés.
Le Conseil des ministres du mercredi 23 février 2022 a adopté des décrets portant dissolution de certaines entreprises publiques. Notamment la Société de gestion du patrimoine immobilier de l’État (Sogepie),la Société des palaces de Cocody (Sdpc) et la Société de développement touristique de la région des Lacs (Sodertour-Lacs). Une seule structure dénommée Société de gestion du patrimoine immobilier de l’Etat remplace, dès lors, ces trois entreprises publiques dissoutes.

Protéger les ouailles de son régime

Objectif de cette trouvaille peu astucieuse , protéger les ouailles de son régime, Ouattara dissout les entreprises publiques dont les DG sont suspendus pour certains et écroués pour d’autres sur la base de graves soupçons, pour dissimuler les détournements massifs. Pis , les résultats des audits commandités par le gouvernement restent dans les tiroirs. Ouattara comme une musaraigne, mord, et souffle, en même temps! Au fait, Quid de Diaby le tonitruant ex-dégé du Fonds d’entretien routier (FER) désormais sous l’eteignoir et grand « detourneur » devant la nation ivoirienne ? Nous y reviendrons

source: Mediapart

akondanews.net

Votez ce post
Partager:

Laisser un commentaire