Mali : le gouvernement malien met fin à ses accords de défense avec la France et l’Europe.

Lecteur Audio

Ce lundi 02 mai 2022, la junte malienne au pouvoir annonce rompre ses accords de défense  avec la France et ses partenaires en Europe.  Elle condamne les ‘’atteintes flagrantes ‘’ de sa souveraineté nationale par les troupes françaises.

Le gouvernement malien a fini par mettre en exécution une menace qu’elle brandissait depuis des mois. Dans un communiqué lu à la télévision, la junte au pouvoir au Mali annonce rompre les accords de défense avec la France et ses partenaires européens. Elle indique avoir constaté ‘”une profonde détérioration de la coopération militaire avec la France”.

Le porte-parole du gouvernement, le colonel Abdoulaye Maiga a invoqué plusieurs raisons de cette rupture dont : “l’attitude unilatérale du partenaire français qui a décidé les 3 et 7 juin 2021, sans consulter le Mali, de suspendre les opérations conjointes avec les forces armées maliennes et de mettre fin à l’opération Barkhane”.

Le 17 février, ajoute-t-il, la France a annoncé, “sans consulter la partie malienne”, le retrait des forces Barkhane et Takuba.

La junte militaire dénonce également “de multiples violations de l’espace aérien malien par des compagnies militaires françaises, malgré l’établissement d’une zone d’exclusion aérienne temporaire par les autorités militaires maliennes”.

A lire aussi: https://akondanews.net/regain-de-tensio…c-effet-immediat/

Le Mali dénonce également une manœuvre dilatoire de la France lorsqu’elle a demandé “une réunion d’experts pour la relecture du traité de défense au lieu d’envoyer ses amendements, tout cela plus de deux mois après que le Mali ait envoyé ses amendements en décembre 2021”.

Les tensions entre la France et la junte malienne, qui a pris le pouvoir en août 2020, ne cessent de croître depuis quelque temps. L’annonce de ce lundi, menacée à plusieurs reprises au cours des dernières semaines, est la dernière confirmation de la détérioration des relations entre la junte et la France.

Les autorités maliennes ont notifié cette dénonciation, lundi après-midi aux autorités françaises. Elle prendra effet six mois après cette notification, a précisé Abdoulaye Maïga.

L. Mobio

Akondanews.net

Votez ce post
Partager:

Laisser un commentaire