MALI: Abdoulaye Diop appelle la Russie à aider son pays à recouvrer sa sécurité.

Le ministre malien des Affaires étrangères, Abdoulaye Diop, a appelé, jeudi, la Russie, à aider son pays pour assurer sa sécurité, défendre l’unité, l’intégrité territoriale et la souveraineté du Mali.

Abdoulaye Diop en visite en Russie, s’exprimait au cours d’une conférence de presse organisée avec son homologue russe, Sergueï Lavrov.

« Nous sommes là, pour réaffirmer notre volonté de travailler avec la Russie, pour le renforcement de notre coopération, parce que le Mali n’a rien à cacher en venant à Moscou. Je crois que c’est une relation qu’on fait au grand jour. C’est une relation qui n’est dirigée contre personne mais qui est sensée prendre en charge les préoccupations des maliens pour assurer leur propre sécurité, défendre l’unité, l’intégrité territoriale et la souveraineté du Mali », a déclaré le diplomate malien.

Abdoulaye Diop a indiqué qu’il s’agit aussi de renforcer la stabilité du Mali et trouver une relation gagnant-gagnant sur le plan économique et commercial.

« Nous sommes là, aussi, pour pouvoir trouver les voies et moyens nécessaires de donner une impulsion à cette coopération sur les questions de défense et de sécurité parce qu’aujourd’hui le Mali est en train de se battre pour sa survie. Il y a des plans de partition du pays qui existaient depuis longtemps et nous souhaitons que le Mali soit mis à l’abri », souligné Abdoulaye Diop à la presse.

« Ce que nous attendons de la Russie qui est un partenaire pragmatique, réaliste et qui a su faire preuve d’efficacité dans le cadre de la lutte contre le terrorisme dans d’autres théâtres d’opérations. Nous souhaitons pouvoir compter sur les appuis que nous avons demandés sur le plan des équipements militaires, de formation et de tous les moyens qui permettent à nos forces de défense et de sécurité d’être les premiers responsables de la sécurité du pays », a martelé le ministre des Affaires étrangères du Mali.

Le ministre des Affaires étrangères russe, Sergueï Lavrov a indiqué, pour sa part, que « nous fournissons de l’équipement militaire et de la formation aux cadres de l’armée malienne».

Il a, en outre, ajouté que cette coopération entre la Russie et le Mali vise à soutenir la capacité de défense du gouvernement malien face à la menace terroriste qui se maintient.

« Nous allons faire tout ce qui est possible pour éviter que la menace terroriste pèse sur la structure de l’Etat du Mali », a-t-il précisé.

En répondant aux questions de journalistes sur l’envoi probable de la société de sécurité privée Wagner, le chef de la diplomatie russe a tenu à préciser que son pays n’a pas de rapport avec l’activité de ce type de structures. Même si, reconnaît-il, elles sont créées par des citoyens russes.

« S’agissant de la nervosité dont font montre les Français et d’autres responsables occidentaux quant aux projets du gouvernement malien de louer les services d’une compagnie militaire privée de la Fédération russe, (…) cela est de la compétence exclusive du gouvernement légitime du Mali », a souligné Sergueï Lavrov.

« Si ces contrats sont conclus avec les gouvernements légitimes d’Etats souverains, je ne comprends pas que cela soit perçu de manière négative », a-t-il déploré, en réaffirmant que le Kremlin n’était en rien concerné par ces arrangements privés.

« Nous avons confirmé [à la partie française, ndlr] notre intention de continuer à faire preuve d’une approche absolument discrète, à ne pas créer de problèmes artificiels, mais nous allons bien entendu réagir aux actions inamicales entreprises par l’Occident. Nous allons agir de façon symétrique, et si nécessaire, même de manière asymétrique », a lancé Sergueï Lavrov après la réunion des ministres russes et français des Affaires étrangères et de la Défense.

Pour Abdoulaye Diop, ministre des Affaires étrangères du Mali, il s’agit simplement d’une campagne de dénigrement.

Selon lui, le Mali n’a signé aucun contrat avec une quelconque société russe. En outre, Abdoulaye Diop, a rappelé que le Mali ne permettra à aucun Etat ni à aucune institution de lui dire avec qui il doit traiter.

Source : aa.com

Akondanews.net

 

 

 

 

Votez ce post
Partager:

Laisser un commentaire