Libye : Seif al-Islam, le fils de Mouammar Kadhafi candidat à la présidentielle

Lecteur Audio

Seif al-Islam Kadhafi, le second fils de Mouammar Kadhafi, a déposé, ce dimanche 14 novembre, sa candidature à l’élection présidentielle du 24 décembre, dix ans après l’assassinat de son père commandité par la France de Nicolas Sarkozy.

L’héritier de Khadafi ambitionne de “restaurer l’unité perdue de son pays “.  Il s’est fait délivrer sa carte d’électeur du bureau de vote n°21021 dans la ville de Sebha, selon la commission électorale.
La Libye se trouve dans un chaos politique depuis la chute du régime de Mouammar Khadafi, tué en 2011 par l’Otan sur l’instigation de Sarkosy.

Recherché pour crimes contre l’humanité

Seif al-Islam Kadhafi « a soumis les documents de sa candidature au bureau de la HNEC à Sebha (sud), complétant ainsi toutes les conditions juridiques requises par la loi n° 1 relative à l’élection du chef de l’Etat, adoptée par le Parlement », a ajouté la commission dans un communiqué sur Facebook. Le fils cadet de l’ancien dictateur, âgé de 49 ans, s’est en même temps fait remettre sa carte d’électeur alors que la HNEC a ouvert lundi le dépôt de candidatures.

 

Fin juillet, il avait déjà annoncé son intention de se présenter dans un entretien au New York Times alors qu’il est recherché depuis 2011 par la Cour pénale internationale pour « crimes contre l’humanité ». Le groupe armé Zenten l’avait d’ailleurs capturé en novembre 2011 au nord-ouest de la Libye, le condamnant à mort dans un procès expéditif, avant de refuser de le livrer puis de le libérer en 2017. Sa trace avait alors été perdue.

Dix ans après la chute du régime, l’héritier de Khadafi pourrait-il représenter la solution pour mettre fin au conflit entre les clans rivaux en Libye ?

Source : LCI, 20 minutes
Akondanews.net
Votez ce post
Partager:

Laisser un commentaire