La tribalisation de la vie politique en Côte d’Ivoire

Lecteur Audio

 

On nous rétorquera qu’une autorité politique travaille principalement avec les personnes auxquelles elle fait confiance. Mais ce qu’il est donné de constater quant à la vie politique en Côte d’Ivoire, c’est que la direction des formations politiques est essentiellement dominée par des dirigeant(e)s appartenant au même groupe ethnique que son président.

Il s’agit d’une véritable ethnisation des partis politiques, qui s’étend aux militants. Ce phénomène sociopolitique est notoirement perceptible quand les grands décideurs procèdent à des nominations aux postes de responsabilités aussi bien dans l’administration publique qu’au sein des forces armées gouvernementales.

En Côte d’Ivoire, ce tableau sociopolitique est caractéristique de tous les partis politiques, sans exception. Sous l’ère du parti unique, le PDCI-RDA n’a pas échappé à ce type de tribalisation, encore et toujours aussi appliquée aux sein des forces politiques FPI, MFA RHDP, PPA-CI, dites multipartistes.

C’est une pire forme de népotisme valant une comédie de la lutte politique.

Eka Djama (Correspondance particulière)

Akondanews.net

Votez ce post
Partager:

Laisser un commentaire