Kinshasa : Des arrestations à la marche de lamuka, un journaliste torturé.

Lecteur Audio

Kinshasa, le 15 septembre 2021- Malgré l’interdiction de marcher pour exiger la dépolitisation de la CENI, les militants de la coalition Lamuka ainsi que les deux leaders Martin Fayulu et Adolphe Muzito ont été dans les rues de Kinshasa ce mercredi 15 septembre 2021.

Une marche qui malheureusement a connue beaucoup de bavures du fait des éléments de la police nationale congolaise qui, sans ménage a fait usage des gaz lacrymogènes, passages à tabac pour disperser les manifestants.

Dans la foulée, on déplore également la brutalité avec laquelle la police a arrêté dans l’exercice de sa profession Patient Ligodi, journaliste-correspond à RFI et Directeur du site d’information actualité.cd.

Toutefois, il faut noter que cette arrestation a été condamnée avec fermeté quelques heures plutard par les autorités congolaises par la voix du porte-parole du gouvernement Patrick Muyaya.

Si Patient Ligodi a eu la chance d’avoir été immédiatement libéré après avoir été copieusement molesté, telle n’a pas été le cas pour Martin Fayulu et Adolphe Muzito, qui ont été conduits manu militari à leurs domiciles par les éléments de la police nationale congolaise.

Pour rappel les leaders de lamuka avaient déjà saisi la CPI, pour attirer son attention sur les probables violations des droits de l’homme qui pourraient survenir pendant cette marche et que des actions préventives devraient être prises par le gouvernement congolais pour éviter d’éventuelles violation de droits humains.

Raphael LUMOO

Akondanews.net

Votez ce post
Partager:

Laisser un commentaire