Kenya : Une promesse de campagne contre les chinois au Kenya créée une forte polémique dans le pays

Lecteur Audio

Nairobi, le 24 juin 2022- Une promesse de campagne contre les chinois qui risque de conduire à la xénophobie, Mr Wiliam RUTO vice-président et candidat à la présidentielle kenyane,  a déclaré qu’il chasserait les ressortissants chinois occupant des emplois qui devraient revenir aux  Kényans une fois élu en août.

Alors que l’Afrique de l’Est d’une manière particulière et en générale fait face à la crise  de COVID-19  à laquelle s’est ajoutée la guerre Ukraino-russe, la République du Kenya prévoit organiser les élections à trois niveaux, d’abord présidentielles, législatives et enfin locales le 9 août prochain

Dans une déclaration lors d’un forum  économique mardi 21 juin  Mr Wiliam RUTO a laissé entendre que : « des ressortissants chinois grillent du maïs et vendent des téléphones portables… Nous les chasserons tous vers leur pays » affirmant que Toutes ces activités sont pour les Kényans.

Oubliant que la Chine est le deuxième créancier du Kenya, après la Banque mondiale, et a financé des projets d’infrastructures. Elle a notamment prêté 5 milliards de dollars (4,7 milliards d’euros) pour la réalisation du projet d’infrastructures le plus cher depuis l’indépendance du pays en 1963: la ligne de train qui relie depuis 2017 la ville portuaire de Mombasa à celle de Naivasha, dans la vallée du Rift, via la capitale Nairobi. A ces investissements ce sont plusieurs compétences chinoises qui ont apporté leurs expertises aux travailleurs keneyans dans des domaines économiques bien précis comme celui du BTP.

Cette annonce du vice-président Wiliam RUTO suscite diverses réactions sur les réseaux sociaux d’une part « Nous devons des milliards à la Chine. En faisant ça, nous mettrons à rude épreuve nos relations avec le pays et ils auront aussi une réaction réflexe sur le remboursement des prêts » et d’autre part dans le corps social « c’est bien, rien de tel ne se passe dans d’autres pays, Les emplois locaux ne peuvent pas être pris par des étrangers ».

Raphael LUMOO, Correspondant

Akondanews.net

Votez ce post
Partager:

Laisser un commentaire