Kenya : Rejet de la compétence de la CIJ dans son contentieux frontalier avec la Somalie

Lecteur Audio

Nairobi, le 09 octobre 2021- Le Kenya a annoncé ce vendredi 8 octobre 2021 qu’il ne reconnaissait pas la compétence de la Cour internationale de justice de l’ONU (CIJ) avant une décision attendue mardi sur son différend frontalier de longue date avec la Somalie.

« En plus de retirer sa participation à l’affaire en cours, le Kenya (…) s’est également joint à de nombreux autres membres des Nations unies pour retirer sa reconnaissance de la juridiction obligatoire de la cour », a déclaré le ministère des Affaires étrangères dans un communiqué.

Le Kenya avait indiqué en mars qu’il n’assisterait plus aux audiences du tribunal après le refus de cette juridiction basée à La Haye d’autoriser de nouveaux délais dans cette affaire. La décision finale doit être rendue mardi.

Les deux pays voisins de la Corne de l’Afrique se disputent depuis des années au sujet d’une partie de leur frontière maritime dans l’océan Indien qu’ils revendiquent, et où il y aurait des gisements de pétrole et de gaz.

La Somalie, située au nord-est du Kenya, souhaite marquer sa frontière maritime avec le Kenya dans le prolongement de sa frontière terrestre, en direction du sud-est.

De son côté, le Kenya veut que la frontière court en mer en ligne droite vers l’est, lui donnant plus de territoire. Le triangle d’eau contesté s’étend sur une superficie de plus de 100.000 km2.

Nairobi maintient avoir la souveraineté sur cette zone contestée depuis 1979.

La Somalie a saisi la justice internationale pour régler ce contentieux après avoir affirmé que toutes les tentatives diplomatiques pour y mettre fin avaient échoué.

Raphael lumoo

Akondanews.net

Votez ce post
Partager:

Laisser un commentaire