Kenya /Elections 2022 : Uhuru Kenyatta adoube la candidature de son rival Raila Odinga

Lecteur Audio

Nairobi, le 23 juillet 2022- Les élections présidentielles prévues le 9 août prochain au Keneya, mettent aux prises, l’historique opposant Raila Odinga et l’actuel vice-président du pays William Ruto qui n’a pas le soutien du Président sortant Uhuru Kenyatta.

En tête des sondages en ce qui concerne les prochaines élections présidentielles au pays de Jomo Kenyatta, Raila Odinga bénéficie du soutien inattendu de son éternel adversaire politique Uhuru Kenyatta, qui après deux mandats à la tête du pays depuis le 9 avril 2013, a dans un élan d’apaisement et de défense des intérêts du pays selon lui, invité au cours d’un meeting les militants et leaders de son parti, ainsi qu’à ses partisans à soutenir la candidature de Raila Odinga aujourd’hui âgé de 76 ans.

Candidat pour la cinquième fois, à la course présidentielle, Raila Odinga a au cours d’une conférence de presse en présence de sa colistière Martha Karua, laissé entendre qu’ : « au cours de ce processus, nous nous sommes rencontrés, nous avons discuté et nous avons convenu que le pays était plus important que nous deux et que nous pouvions travailler ensemble pour rassembler et créer la paix afin que le pays puisse davantage se développer ».

De son côté William Ruto, vice-président du pays depuis 2014 et âgé de 55 ans aujourd’hui, reste confiant et croit en sa victoire même s’il n’a pas le soutien du pouvoir en place. Réputé comme fin stratégiste et surtout ambitieux, il n’a pas perdu espoir malgré le retournement des alliances dont la politique kényane a le secret. « Je suis très confiant dans le fait que je vais gagner cette élection », affirme-t-il sous un ton ferme lors d’une interview qu’il a accordé à akondanews.net.

Riche homme d’affaires, il ne cesse de tirer à boulets rouges sur Kenyatta d’avoir délaissé, lors de son 2ème mandat, leur programme commun, le “Big Four”, axé notamment sur la sécurité alimentaire et le logement. Il s’érige en défenseur du petit peuple en prônant l’économie du bas vers le haut.

En ce qui concerne la possibilité d’une éventuelle manipulation des élections, l’ancien député et ministre William Ruto dit fermement que les élections peuvent être “influencées” Mais non pas manipulées parce que son pays est une démocratie. « Les Kényans font suprêmement leur choix. Il existe un discours erroné selon lequel les élections sont manipulées (…) C’est très difficile de voler une élection », soutient-il.  Et à son tour Raila Odinga corrobore en disant que « Si les gens voient que le processus est libre et équitable, après le jour du scrutin, après le décompte des voix et l’annonce des résultats, il ne devrait pas y avoir de crainte que la violence éclate ».

En attendant le choix souverain du peuple kenyan le 9 août 2022, l’optimiste béant des différents adversaires quant à leur victoire respective assure le dynamisme de la démocratie au pays des ‘’bongos des montagnes’’

Raphael LUMOO, Correspondant

Akondanews.net

Votez ce post
Partager:

Laisser un commentaire