Insécurité alimentaire : l’OMVG en croisade

Lecteur Audio

Dans le cadre du sommet mondial de l’eau, l’organisation pour la mise en valeur du fleuve Gambie entre en action pour jaillir la lumière dans les quatre pays membres.

« Tout village situé à 100 km des postes de transformation sera raccordé afin de bénéficier de l’énergie » renseigne El Hadji Lansana Fofan Haut-commissaire de l’OMVG. A cet, il indique que « la banque mondiale a débloqué 63 millions de dollars pour la gambie et 60 millions de dollars pour la Guinée-Bissau». S’agissant du Sénégal et de la Guinée, il informe que « les deux pays sont en train de finaliser leurs requêtes pour que le travail d’électrification rurale puisse démarrer». A l’en croire, il y’aura une construction du barrage de sambangalou, une contrée qui, dit-il, se situe dans la région de Kédougou à la frontière avec la République de Guinée. Selon lui, c’est un aménagement hydroélectrique d’une puissance installée de 128 mégawatts. « Ce barrage a une importance capitale » dit-il. Pour El Hadji Lansana Fofana, il permet l’irrigation de 90.000h pour la lutte contre l’autosuffisance alimentaire. C’est un financement d’un coût de 388 millions d’euros. Les travaux débuteront dans le deuxième semestre de 2022, informe le haut-commissaire de l’OMVG.

Akondanews.net

Mapote Gaye

Votez ce post
Partager:

Laisser un commentaire