Guerre en Ukraine : Vers une pénurie du blé

Lecteur Audio

 

Selon l’organisation des Nations-Unies pour l’alimentation et l’agriculture (Fao), la guerre en Ukraine pourrait causer des désagréments dans plusieurs régions d’Afrique, comme la sous-nutrition.

« Le monde traverse des difficultés à cause de la guerre en Ukraine » a dit le président de l’unité africaine, monsieur Macky Sall. Selon le chef de l’Etat sénégalais, les conséquences de cette guerre n’épargnent pas l’économie africaine. « Et personne ne peut dire quand est-ce que cette guerre va s’arrêter » dit-il. En conséquence, il sollicite des prières. Selon le communiqué de l’Oms, dans la semaine, on avait estimé entre 8 et 13 millions, le nombre de personnes supplémentaires qui pourraient souffrir de sous-nutrition dans le monde, si les exportations alimentaires de l’ukraine et de la Russie étaient durablement empêchées par la guerre. L’OMS fait constater des perturbations subies par la production et les filièresd’approvisionnement et d’acheminement des céréales et des graines oléagineuses, et les restrictions imposées aux exportations de la Russie auront des répercussions sensibles sur la sécurité alimentaire. Cela est particulièrement le cas de la cinquantaine de pays qui dépendent des importations de blé et se procurent 30%, voire plus, de leur blé auprès de la Russie et de l’Ukraine. Ainsi, il faudra s’attendre à une pénurie du blé dans certains pays africains. Une situation qui présage des difficultés à venir.

Akondanews.net

Mapote Gaye

Votez ce post
Partager:

Laisser un commentaire