Gambie : Adama Barrow réélu pour un second mandat

Lecteur Audio

Banjul, le 06 décembre 2021-  La victoire d’Adama Barrow a été annoncée par le président de la Commission électorale indépendante, le dimanche 5 décembre 2021. D’après les résultats globaux annoncés, le président sortant l’emporte avec 53,2% des suffrages.  

Le président de la Commission, Alieu Momar Njie, annonçant les résultats des dernières circonscriptions à la presse, a déclaré Adama Barrow « dûment élu pour servir en tant que président de la République de Gambie ».

D’après les résultats globaux annoncés, le président sortant l’emporte avec 458 519 (sur quelque 900 000 électeurs), soit un peu plus de 53%. Loin devant son principal concurrent et ancien mentor, Ousainou Darboe avec 238 253 des voix (27,7%).

Aussitôt, les partisans du Chef de l’Etat se sont rassemblés à travers les rues du pays dans une ambiance festive. Une foule s’est rassemblée sur la place McCarthy square près du palais présidentiel, une scène a été installée en plein air, musiques et cris de joie ont ryhmé la nuit du dimanche, tandis que l’opposition, par la voix de son leader criait à un hold-up électoral.

L’attente des résultats a été longue, les chiffres partiels étant annoncés au compte-gouttes depuis samedi soir. Les résultats finaux ont fini par être annoncés vers 21h, heure locale. Avant même l’annonce officielle des résultats globaux, Ousainou Darboe avait fait une déclaration avec deux autres candidats, Mammah Kandeh et Essa Mbaye Faal, pour dénoncer la lenteur du processus et pour contester les résultats déjà publiés, tout en appelant les militants au calme. Ils ont dit réfléchir à la suite à donner.

Cette victoire d’Adama Barrow le reconduit à son poste pour un second mandat après son accession surprise au pouvoir en 2016. Pour cette élection à un tour, les Gambiens ont été nombreux à voter samedi. Selon les données de la Commission électorale, près de 89% des électeurs se sont déplacés. Un scrutin aux allures de test politique pour cette jeune démocratie qui tient son premier scrutin pluraliste depuis la chute de Yahya Jammeh.

Raphael LUMOO

Akondanews.net

Votez ce post
Partager:

Laisser un commentaire