Gabon : une position internationale renforcée

Lecteur Audio

Le Président du Gabon Ali Bongo s’est adressé à son peuple en soutenant qu’il affectionne la date du 31 décembre parce qu’elle lui offre l’opportunité de se retrouver avec le peuple gabonais. Il a fait savoir dans son discours que le Gabon s’est positionné sur le plan international.

« En ce jour très spécial, j’ai une pensée émue pour celles et ceux qui souffrent. En particulier les enfants, les femmes victimes de violences, les personnes âgées et isolées, ou encore celles et ceux qui sont atteints par la maladie » a dit le président Ali Bongo. Il a aussi dit avoir une pensée, toute particulière, pour ceux qui ont quitté le monde cette année et qui resteront gravés dans leur mémoire. A l’en croire, ce dernier jour de l’année est l’occasion de dresser le bilan de ce qui a été accompli, tout en mettant le cap sur l’année à venir. « En 2022, le Gabon s’est redressé. Après deux années terribles, marquées par la pandémie de Covid-19, notre pays s’est redressé et a repris sa marche en avant » a-t-il soutenu. « Sur le plan économique, après la levée de toutes les contraintes liées à la pandémie, l’activité économique a redémarré. Les investisseurs ont fait leur retour. La croissance du Gabon a doublé pour se situer aux alentours de 3 %, contre 1.5% en 2021 » a t-il ajouté dans ses propos. « Sur le plan social, pour contrer l’inflation et protéger en particulier les plus défavorisés, nous avons multiplié les efforts. Le prix de certaines denrées de première nécessité a été bloqué » fait-il savoir. Pour Ali Bongo, , « d’autres produits, indispensables eux aussi à la vie quotidienne, ont été subventionnés ». Et pour d’autres, dit-il, « l’État s’est privé d’une trentaine de milliards de recettes fiscales et douanières afin d’en contrôler le prix ».

Dans cette même logique, il a maintenu la gratuité des transports, dont le coût pour l’État est pratiquement de 13 milliards de francs CFA. « Cette mesure, vous l’avez plébiscitée. Ainsi, d’avril 2020 à novembre 2022, en moyenne 30.000 personnes chaque jour, parmi lesquels nos élèves, ont été transportés gratuitement » a t-il rappelé. « Tous ces efforts, si colossaux soient-ils, s’imposaient. Au nom de la solidarité nationale Pour préserver votre pouvoir d’achat et faciliter votre quotidien. Toujours sur le plan social, 2022 a été marquée par la reprise en main de la Caisse nationale de sécurité sociale. Afin de pérenniser cette institution, garantir le paiement à bonne date, sans retard, des pensions à nos ainés, j’ai ordonné que la CNSS, soit profondément réformée pour être un symbole fort de cohésion sociale. Aussi, un nouveau modèle de gestion paritaire – intégrant l’État, les employés et le patronat – va-t-il voir le jour. Il a vocation à être étendu à d’autres entités, comme la CNAMGS ou les hôpitaux » poursuit-il. En matière de protection et de promotion des femmes, il fait constater des succès évidents. Pour le chef de l’Etat Gabonais, « des lois importantes ont été votées. Et au niveau politique, des femmes ont accédé aux plus hautes fonctions.  Elles sont, aujourd’hui, un modèle, une source d’inspiration, pour toutes nos filles au Gabon ».

Sur le plan territorial, il laisse entendre que « des grands travaux ont été initiés, telle la Transgabonaise qui sera l’une des plus longues routes terrestres d’Afrique ». Car, dit-il, « son impact positif, se fait déjà sentir en bien des endroits ». Au niveau international, en cette année 2022, la position du Gabon s’est encore renforcée, fait-il constater. Aussi, déclare-t-il, dans la lutte contre le réchauffement climatique, grâce à son action de protection de la forêt, le Gabon est considéré comme un pays leader.

Il aussi rappelé la tenue de la COP 27,  en novembre 2022,  en Égypte, de même que le Sommet Union européenne – Afrique en février ou le Sommet Etats-Unis – Afrique au mois de décembre 2022. « Toujours sur le plan international, 2022 a été marquée par deux événements historiques » a-t-il soutenu.

Mapote Gaye Correspondant

Akondanews.net

Votez ce post
Partager:

Laisser un commentaire

Traduire»