Formation professionnelle : 17 jeunes ivoiriens en France pour apprendre la conduite des engins

Lecteur Audio
Getting your Trinity Audio player ready...

Dix-sept jeunes apprenants ivoiriens dont deux filles, ont quitté Abidjan, dans la nuit du samedi 21 octobre 2023, pour une formation pratique de six semaines à Egletons, en France, dans les métiers de la conduite d’engins.

Ils constituent la dernière cohorte de la promotion 2023 du projet de formation de 130 jeunes dans les métiers du Bâtiment et des Travaux Publics (BTP) initié par le ministère de l’Enseignement technique, de la Formation professionnelle et de l’Apprentissage (METFPA) et qui est sanctionné par un Certificat de Qualification professionnelle (CQP).

« Avant leur départ, ces jeunes sont déjà recrutés par des entreprises. Ils reprennent espoir car l’ambition du Président de la République est de les former et de leur trouver du travail afin qu’ils soient épanouis. Certains d’entre eux seront des instructeurs au lycée professionnel de Gagnoa. C’est donc un corps de formateurs que nous sommes en train de former également », a indiqué le ministre qui a annoncé que ce programme va se poursuivre en 2024 avec d’autres destinations en vue, notamment la Guadeloupe, la Suisse et le Québec.

Il les inviter à donner le meilleur d’eux-mêmes et à revenir au pays le 9 décembre prochain avec e nouvelles aptitudes. Koffi N’Guessan a rappelé, par ailleurs, qu’en 2023, ce sont environ 130 jeunes qui ont été formés, certains en France et d’autres au Ghana dans le domaine du tourisme et de l’hôtellerie.

Selon le directeur de cabinet, Moustapha Sangaré, tous les frais de cette formation, à savoir le billet d’avion, l’hébergement, la restauration, les frais de formation et 50 euros par semaine, sont pris en charge par l’État de Côte d’Ivoire, à travers le ministère.

Linda Lou Kalou, conductrice d’engin, est titulaire d’un Brevet de Technicien (BT) en maintenance électromécanique depuis 2018. « Je faisais des stages par-ci par-là, sans succès. Aujourd’hui, je suis très heureuse d’avoir été retenue parmi ces nombreux candidats. Je suis la preuve que l’année 2023 est celle de la Jeunesse. Je n’ai jamais rêvé d’aller en France un jour et voilà que l’opportunité m’est donnée à travers cette formation. Nous allons bien nous former et revenir afin d’être la fierté de nos parents et de notre pays », s’est-elle engagée.

Des kits d’apprentissage ont été remis aux apprenants en présence de leurs parents et des représentants des entreprises partenaires du projet, en l’occurrence Colas Afrique et Razel RAZEL-BEC Côte d’Ivoire.

Pour rappel, les 130 apprenants retenus en 2023 ont été sélectionnés parmi 1 400 candidats à ce projet qui s’inscrit dans le cadre de l’École de la Deuxième chance (E2C), un programme développé pour accompagner l’insertion professionnelle de personnes sans emploi ou mal insérées, par le biais de la formation.

Alexandra G. (Correspondante à Abidjan)

Akondanews.net

Votez ce post

Laisser un commentaire

Traduire»