Filière mangue : l’Interprofession mise sur le Marketing pour booster la vente de production pour la campagne 2022

Lecteur Audio

Dans le cadre de la mise en œuvre des trois (3) axes stratégiques de l’Intermangue à savoir la production massive à l’hectare du verger ivoirien (1), la transformation industrielle des productions (2) et la commercialisation (3), les responsables de la filière mangue de Côte d’Ivoire ont initié une série de formations sur le thème ’Intégrer la démarche marketing dans l’activité des transformateurs et des exportateurs de la filière mangue de Côte d’Ivoire’’ à travers les régions du Kabadougou, du Tchologo et du Poro.

Le jeudi 17 mars dernier à Ferké, les acteurs de la région du Tchologo ont été formés à la réalisation d’une stratégie marketing qui devrait leur permettre d’accroître leurs revenus en répondant aux aspirations des clients, des consommateurs locaux et internationaux. Au nom du président de l’Intermangue, Réné Yéo, a rappelé que cette session de renforcement des capacités en Marketing résulte de la volonté des producteurs et exportateurs de la mangue de booster leur vente tout en étant compétitif sur les marchés locaux, régionaux et internationaux. « Aujourd’hui, le BDEx, la structure allemande qui accompagne l’Intermangue dans son développement, a donc pris l’engagement de financer cette activité et de donner les techniques de vente, de commercialisation, les stratégies Marketing qu’il faut adopter afin de mieux vendre sur le marché local et international », dixit Réné Yéo, 2e vice-président de l’Intermangue.

La démarche marketing reste une option décisive si tant l’Etat ivoirien que les acteurs de la filière mangue s’engagent à apporter cette plus-value. Cette amélioration vise à accroître la notoriété ainsi que la rentabilité de cette filière dans le poids économique de la Côte d’Ivoire. Quelle stratégie mieux que le Marketing pour réaliser cette vision ! « Si chaque acteur et de manière plus générale la filière dans son ensemble intègre la démarche marketing dans la commercialisation, cela permettra d’identifier toutes les opportunités possibles et proposer de nouveaux produits aux clients et aux consommateurs. Chaque acteur de la filière trouvera de nouveaux débouchés et cela favorisera l’écoulement rapide des productions. Sans oublier que cela fera aussi évoluer la notoriété et l’image de la mangue de Côte d’Ivoire ; et cela pourra faire évoluer les comportements dans notre pays. Des actions pourront être mises en place pour sensibiliser le consommateur ivoirien sur les qualités et les valeurs à consommer la mangue produite en Côte d’Ivoire grâce à toutes des actions», a revélé Jelissa Ouyi Djeket, Founding Partner au cabinet DMARK consulting.

Jelissa Ouyi Djeket, Founding Partner DMARK Consulting

Pour le BDEx, partenaire financier de l’Intermangue, Fadimatou H., a rassuré ses partenaires de la volonté de la Fédération allemande du Commerce d’exportation (BDEx) à œuvrer pour l’amélioration qualitative et quantitative de la production de mangues de Côte d’Ivoire. Participant à cet atelier, Gourien Evariste, chef de personnel à IMS-Fruits Sarl de Ferké s’est réjoui de la qualité de cette formation, avant de souligner qu’il repart avec des clés pour mieux vendre leurs produits sur le marché local et international.

Notons qu’après les villes d’Odienné et de Ferké, ce sont les acteurs de l’Intermangue de Sinématiali qui, à leur tour, ont bénéficié, à l’approche de la campagne 2022, en techniques Marketing pour la commercialisation et l’exportation de la mangue de Côte d’Ivoire.

Patrick KROU, envoyé spécial à Ferké.

Akondanews.net

Votez ce post
Partager:

Laisser un commentaire