Fermetures des frontières par la Guinée, le Mali et le Burkina Faso : La Côte d’Ivoire isolée par le Nord

Lecteur Audio

La Côte d’Ivoire aura du mal à sortir par le haut. Pour cause, voisine de la Guinée, Mali et le Burkina Faso, ces pays ont tous fermés leurs frontières, ce qui obligera les autorités ivoiriennes à commercer uniquement par ses frontières ouest et sud. Situation pas très confortable quand on sait le flux de trafic qui transite par l’hinterland. A travers les crises politico-militaires endémiques que vivent ses voisins immédiats, la Côte d’Ivoire s’est isolée de plus en plus et ce n’est qu’un euphémisme.

Dès le renversement du président Roch-Marc Christian Kaboré et leur prise du pouvoir, le lundi 24 janvier 2021, les militaires du Mouvement patriotique pour la sauvegarde et la restauration (MPSR) qui sont désormais les nouvelles autorités militaires du Burkina Faso ont annoncé les fermetures des frontières. Selon le communiqué lu par le capitaine  Sidsoré Kader Ouédraogo , c’est le lieutenant-colonel Paul-Henri Sandaogo Damiba, commandant de la 3è région militaire qui est aux commandes. « Un couvre-feu est instauré de 21h00 à 5H00 (locales et GMT) sur le tout le territoire », selon le communiqué du lieutenant-colonel Paul-Henri Sandaogo Damiba, commandant de la 3è région militaire.

Faut-il le noter, officiellement les frontières entre la Côte d’Ivoire et ses trois voisins du nord sont fermées. La crise politique dans trois de ses Etats membres a poussé la Cedeao à prendre des décisions. A l’encontre de la Guinée, « la CEDEAO a décidé de suspendre la Guinée de toutes ses instances de décision et demande que cette décision soit respectée par l’Union africaine et les Nations Unies ». A l’encontre de la République du Mali, « la fermeture des frontières terrestres et aériennes entre les pays de la Cedeao et le Mali ; suspension de toutes les transactions commerciales,… » Depuis le lundi 24 janvier, les putschistes du Burkina Faso ont anticipé en fermant leurs frontières.

La fermeture des frontières des trois Etats voisins de la Côte d’Ivoire entraine une autre situation à laquelle personne n’avait précédemment pensé. C’est-à-dire que ces décisions isolent la Côte d’Ivoire de ses voisins immédiats que sont la Guinée, le Mali et le Burkina Faso.

Denzel Béréby

Votez ce post
Partager:

Laisser un commentaire