Eaux sénégalaises : Piège de l’UE au Sénégal

Lecteur Audio

La commission européenne négocie avec le Sénégal une proposition de déploiement du Frontex dans ses eaux territoriales. Horizon sans frontière avertit le gouvernement sénégalais à faire trop attention sur les pièges de l’Union européenne.

« Le Sénégal ne peut pas être le gendarme de l’Europe parce qu’elle cherche à gérer le problème des migrants au-delà de ses frontières. Il ne faut donc pas que le Sénégal tombe dans le piège de l’Union Européenne » indique le président d’Horizon sans frontière monsieur Boubacar Sèye. A l’en croire dans ses explications, il faut pousser le débat au-delà de la nécessité de se prémunir contre la pêche illégale et le trafic de migrants. Aujourd’hui, fait-il constater, « qu’il y’a une mondialisation des flux migratoires et toutes les régions du monde sont concernées par le phénomène ». Pour le président d’Horizon sans frontière, « tout le monde migre et il été démontré que ce ne sont plus les pauvres qui effectuent la migration ». A cet effet, il est d’avis « qu’il faut recadrer le débat dans ce contexte-là pour aller dans une remise en cause de la gestion de ces flux migratoires ». Et d’ajouter : « nous sommes d’accord qu’il faut lutter contre cette économie souterraine. Qu’il s’agit du trafic de drogue, d’êtres humains ect… Nous sommes foncièrement d’accord qu’il faut lutter contre ces trafics. Mais on aurait souhaité que le Sénégal fasse la réflexion sur ce que devrait être la prise en charge des flux migratoires dans un monde mondialisé ».

Mapote Gaye

Akondanews.net

Votez ce post
Partager:

Laisser un commentaire