Culture : Lancement de la 9e édition du festival les 24h du reggae

Lecteur Audio

Le festival «les 24h du reggae»a procédé au lancement des festivités de la 9e édition de cet évènement ce vendredi 10 novembre à l’espace AZK live à Abidjan Cocody blockhaus lors d’une conférence de presse. Cette célébration se tiendra du 09 au 11 décembre à Jacqueville.

La célébration du festival artistique «les 24h du reggae» se tiendra du 09 au 11 décembre à Jacqueville. Une cérémonie dont le but est de valoriser la musique reggae, les artistes,mais, également de recueillir des fonds pour un projet porté par l’ONG N’klo Bakan. Celui de créer un centre d’accueil et de formation à Jacqueville afin d’accueillir et apporter de l’aide aux enfants et principalement aux enfants des artistes du reggae.

Lors de cette célébration, qui marque le dixième anniversaire, il aura plusieurs activités dont un diner gala qui aura lieu le 09 décembre pendant lequel des fonds seront recueillis pour la construction du centre de formation. Ce centre va accueillir des enfants qui recevront des formations scolaires et artistiques à un coût réduit, d’une capacité d’accueil de près de 2 000 enfants, d’une valeur estimée à environ 3 200 000 000 Franc cfa.

Ces fonds recueillis vont permettre de créer un cadre agréable, studieux pour les enfants et comme le dit Geneviève Dragri commissaire général du festival, aussi, présidente de l’ONG N’klo Bakan’les enfants qui n’ont pas les moyens d’aller en Europe doivent rester en Côte d’ivoire et pouvoir apprendre dans un cadre sain. Ce site pourra accueillir également les formateurs qui dispenseront les cours aux enfants. Elle se dit heureuse de ce 10 e anniversaire.

Lors de cette célébration à Jacqueville, il y aura plusieurs artistes reggae nationaux et internationaux qui seront présents. Linnovation de cette année, un concours de chant dénommé ‘’ chante ta chance’’ (un concours de karaoké) pour les artistes reggae en herbe avec à la clé plusieurs lots à gagner.

Tout en remerciant les partenaires, les donateurs et les personnes qui ont permis l’acquisition du terrain, Geneviève Dragri invite chacun à contribuer à ce projet en faisant des dons, à ne pas avoir des stéréotypes vis-à-vis du reggae, afin de valoriser cette musique et que ce centre de formation voit le jour pour le bonheur des tout-petits.

Lydie Mobio, correspondante

Akondanews.net

Votez ce post
Partager:

Laisser un commentaire