Culture : Amadou Hampâté Bâ invite la jeunesse à la quête de soi pour se reconnaitre en son prochain et l’aimer

Lecteur Audio

Abidjan, le 11 septembre 2022

‘’En Afrique, lorsqu’un vieillard meurt, c’est toute une bibliothèque qui brûle’’. Cette intemporelle citation est une réponse donnée par l’illustre et célébrissime Écrivain africain Amadou Hampâté Bâ, au Sénateur américain Benton qui a traité les Africains d’ingrats, d’analphabètes et d’ignorants. C’était lors du Conseil exécutif de l’Organisation des Nations Unies pour l’Éducation la Science et la Culture (UNESCO) en 1962. Cette réponse cristallise bien la détermination de l’Ethnologue Amadou Hampâté Bâ à valoriser l’Afrique et les Africains.

Né à Bandiagara au Mali entre 1900 et 1901, il s’est éteint le 15 mai 1991 à Abidjan en Côte d’Ivoire. Mais six ans avant sa mort, il a laissé un message universel plein de sagesse à la jeunesse africaine espoir du continent africain. Ses écrits toujours d’actualité tel un visionnaire, sont des leçons de vie chargées d’espoir. Il livre ses derniers engagements, son combat pour le multiculturalisme et la paix.

Voici le contenu de la lettre que nous allons vous faire découvrir par séquence.

  1. Se connaitre soi-même pour se reconnaitre en son prochain et l’aimer

« Il est important de se connaitre soi-même, afin de pouvoir se reconnaitre en son prochain et l’aimer en conséquence. Mes chers cadets, celui qui vous parle est l’un des premiers nés du vingtième siècle. Il a donc vécu bien longtemps et, comme vous l’imaginez, vu et entendu beaucoup de choses de par le vaste monde. Il ne prétend pas pour autant être un maitre en quoi que ce soit. Avant tout, il s’est voulu un éternel chercheur, un éternel élève, et aujourd’hui encore sa soif d’apprendre est aussi vive qu’aux premiers jours’’.

Il a commencé par chercher en lui-même; se donnant beaucoup de peine pour se découvrir et bien se connaitre, afin de pouvoir ensuite se reconnaitre en son prochain et l’aimer en conséquence. Il souhaiterait que chacun de vous fasse autant’’…

A suivre…

Lydie M.

Correspondante Akondanews.net

Votez ce post
Partager:

Laisser un commentaire