Côte d’Ivoire : Un horizon 2030 prometteur avec le secteur privé

Lecteur Audio

Le gouvernement ivoirien entend poursuivre sa dynamique de développement, à travers la réalisation de l’ambitieux programme dénommé “Côte d’Ivoire 2030” qui place le bien-être du citoyen au cœur de l’action gouvernementale. Et le succès de cet ambitieux programme intègre le secteur privé avec un pan qui lui est entièrement dédié, dénommé “Une Côte d’Ivoire Solidaire”.

La mise en œuvre de ce projet global pourrait favoriser la création de 8 millions d’emplois pour 19 millions de personnes en âge de travailler sur 35 millions habitants. Mais aussi elle contribuera à réduire le taux de pauvreté pour le ramener de 39% à 20%, à doubler le revenu par habitant sur dix ans (de 1721 à 3440 dollars) et à accroître le taux d’investissement global de 22% à 40%. Le chef de l’État ivoirien Alassane Ouattara tient à cet ambitieux programme, et il espère que la transformation structurelle de l’économie occupera une place importante. C’est pourquoi, au cours des années à venir, le gouvernement entend œuvrer au renforcement du partenariat Etat/secteur privé et faire en sorte que le secteur privé puisse s’épanouir pour réaliser encore plus de progrès. Faut-il le rappeler, Alassane Ouattara parle de plus en plus des Éléphants hommes d’affaires”, qu’il appelle aussi les champions nationaux” dans le privé sur lesquels le pays devra s’appuyer pour son développement.

Une vue de la mégapole d’Abidjan, la capitale économique de la Côte d’Ivoire subit une mutation vertigineuse.

Pour y arriver, il s’agira donc d’amener les acteurs du secteur privé à contribuer à l’investissement à hauteur de 25% du Produit intérieur (PIB) et créer plus de 90% des emplois projetés à l’horizon 2030. Et justement, pour ce faire, le gouvernement ivoirien prévoit le lancement d’un programme d’accompagnement et de financement des PME (Petite et moyenne entreprise), d’un programme de champions nationaux visant à la création d’entreprises à haut potentiel et du programme de développement d’écosystème d’affaires. Ce discours revient de façon récurrente lors des interventions solennelles d’Alassane Ouattara. C’était encore le cas lors de son adresse à la Nation le 31 décembre 2021. Le président ivoirien avait indiqué que pour l’année 2022, le secteur privé fera l’objet d’une attention particulière. Nous allons intensifier son développement par la promotion et l’émergence de champions nationaux. Nous mettrons en place un programme pour accompagner et promouvoir le financement de nos PME, de nos startups et de nos jeunes entrepreneurs. Nous travaillerons avec le secteur privé pour réduire les délais de paiements aux entreprises “, avait promis Alassane Ouattara. Son Premier ministre est lui aussi dans le tempo.

Dans la matérialisation de ces objectifs, Jérôme Patrick Achi, lançait, le samedi 02 avril 2022 à Aboisso (région du Sud-Comoé), le Projet des chaînes des valeurs compétitives pour l’emploi et la transformation économique (PCCET). Prévu pour s’étendre à toutes les régions de la Côte d’Ivoire, et évalué à 200 millions de dollars, soit plus de 118,755 milliards de FCFA, le PCCET vise à améliorer la compétitivité des chaînes des valeurs du palmier à huile, de l’hévéa, de l’ananas, de la mangue et du plastique. Lui aussi s’inscrit dans le programme stratégique Côte d’Ivoire 2030.

Akondanews.net

Denzel Bereby

 

Votez ce post
Partager:

Laisser un commentaire