Côte d’Ivoire – Tractations au sommet, vers une rencontre Ouattara-Bédié-Gbagbo, mi-juin

Lecteur Audio

Abidjan le 26 mai 2022- Si les informations telles que révélées par Jeune Afrique, sont vraies et celles en possession du quotidien Le Temps le sont aussi, les trois gros légumes du potager politique ivoirien que sont Alassane Ouattara l’actuel chef de l’Etat, Henri Konan Bédié président du Pdci-Rda et Laurent Gbagbo président du PPA-CI tous les deux anciens présidents de la République, pourraient incessamment se rencontrer.

« Longtemps réticent, le chef de l’État ivoirien envisage désormais de se réunir avec Henri Konan Bédié et Laurent Gbagbo. La dernière entrevue entre les trois piliers de la vie politique ivoirienne date d’avant le premier tour de l’élection présidentielle de 2010. » Ecrit l’hebdomadaire parisien. « Dans certains milieux, on appelle cela « la rencontre des trois grands ». Selon nos informations, une entrevue entre Alassane Ouattara, Henri Konan Bédié et Laurent Gbagbo est à l’étude. Si aucune date n’est pour le moment fixée, celle-ci pourrait avoir lieu d’ici à la fin du mois de juin, en fonction de l’agenda des participants. En France depuis le 14 mai, où il a notamment dîné avec Emmanuel Macron, le chef de l’État ivoirien regagnera Abidjan dans les prochains jours. Le 7 juin, Alassane Ouattara doit notamment superviser l’élection du successeur du président de l’Assemblée nationale, Amadou Soumahoro, décédé le 7 mai. Laurent Gbagbo séjourne quant à lui à Bruxelles, et ne devrait pas revenir en Côte d’Ivoire avant le début du mois de juin. Enfin, Henri Konan Bédié est actuellement occupé par l’organisation des funérailles de son frère aîné, Marcellin. » Poursuit le confrère.

Selon les informations dont dispose le quotidien Le Temps, certainement que la deuxième semaine du mois de juin est la bonne. La rencontre entre les trois grands se situerait d’après Le Temps, après l’élection du président de l’Assemblée nationale, après l’enterrement du frère aîné du président du Pdci-Rda, feu Marcellin Bédié. Ouattara et Gbagbo seraient alors revenus de leurs voyages européens et Bédié aura alors fini d’enterrer son défunt frère. Juin annonce-t-il des grandes décisions ? Nul ne le sait pour le moment.

Alassane Ouattara (à gauche), Laurent Gbagbo (centre) et Henri Konan Bédié (droite)

La dernière fois que l’on a vu ces trois personnalités ivoiriennes ensemble, remonte à 17 ans. C’était à la Signature de l’Accord de Tshwane (Pretoria) en Afrique du Sud, le 7 avril 2005. Réunis autour du médiateur de l’Union africaine (Ua) Thabo Mbéki alors président de l’Afrique du Sud, Laurent Gbagbo alors président de la république en exercice en Côte d’Ivoire, Henri Konan Bédié ancien président, Alassane Ouattara ancien Premier ministre, président du Rdr et Guillaume Soro chef de la rébellion des Forces nouvelles (Fn), avaient conclu un accord pour qu’Alassane Ouattara soit « candidat à titre exceptionnel » à l’élection présidentielle d’octobre 2005, à condition que les rebelles du nord aient désarmé. Mais lesdites élections présidentielles n’ont pu se tenir cette année-là, en raison du refus  des rebelles d’appliquer l’accord de Pretoria.

Quant à Alassane Ouattara, l’homme pour lequel les rebelles ont affirmé avoir pris les armes pour qu’il « soit candidat », il a fini par se présenter, cinq années après, c’est-à-dire en 2010, bien que les mêmes rebelles n’aient pu déposer les armes. La suite est connue : Laurent Gbagbo a été chassé du pouvoir à la suite de l’option militaire préconisée par Alassane Ouattara arrivé au second tour et soutenu par Henri Konan Bédié et Guillaume Soro. Depuis Pretoria donc, il n’y a plus eu de rencontre officielle entre Ouattara, Gbagbo et Bédié ensemble. En revanche les B to B n’ont pas manqué. Comme cela avait été constaté le mercredi 11 novembre 2020 quand Alassane Ouattara et Henri Konan Bédié se rencontraient à l’hôtel du Golf. Tout comme entre Alassane Ouattara et Laurent Gbagbo, le 27 juillet 2021 au palais de la Présidence. Sans oublier la rencontre entre Henri Konan Bédié et Laurent, à Daoukro le village du premier, le samedi 10 et dimanche 11 juillet 2021.

A lire aussi: https://akondanews.net/dialogue-politiq…s-aux-oubliettes/

Faut-il le rappeler, la rencontre entre l’actuel chef de l’Etat et ses deux prédécesseurs est vivement souhaitée par l’ensemble de la classe politique et la société civile locale. Elle figure même parmi les recommandations les plus importantes du Rapport final co-signé par les participants. Notamment parmi les propositions débattues en A. « Au titre des mesures d’apaisement de l’environnement politique » précisément au point 14 où il est recommandé : « la poursuite des discussions entre les Présidents Alassane OUATTARA, Henri Konan BEDIE et Laurent GBAGBO. » Cette recommandation a été faite par le Gouvernement, représenté par son Chef le Premier Ministre, Patrick Achi qui a présidé les séances d’ouverture et de clôture. Il avait été représenté, lors des travaux en commissions, par le Ministre de l’Intérieur et de la Sécurité Diomandé Vagondo lui-même accompagné de plusieurs membres du Gouvernement. Une pléiade de partis et groupements politiques, au nombre de 21, ce sont : RHDP, PDCI-RDA, FPI, PPA-CI, UDCY, UDPCI, RENOUVEAU DEMOCRATIQUE, PACI, MNC, RDP, RPP, AFD, PRR, URD, ADP, CONCORDE, GP-PAIX, APR-CI, AID, PPR, AIRD ; au titre des organisations de la société civile, au nombre de 26, ce sont : CSCI, LIDHO, GOFEHF, POECI, 2PFJ, APDH, COSOPCI, FOSCAO, RAIDH, CIDDH, REPSFECO-CI, COFEM-CI, COFEMCI-REPC, WANEP-CI, ADJL-CI, AFJCI, CEFCI, CJETNV, MIDH, ASSELCI, GPATE, AFMCI, GEIA, CRPA, JURIS ACADEMIA, FIDHOP. Sans oublier 26 organisations de la société civile que ce sont : CSCI, LIDHO, GOFEHF, POECI, 2PFJ, APDH, COSOPCI, FOSCAO, RAIDH, CIDDH, REPSFECO-CI, COFEM-CI, COFEMCI-REPC, WANEP-CI, ADJL-CI, AFJCI, CEFCI, CJETNV, MIDH, ASSELCI, GPATE, AFMCI, GEIA, CRPA, JURIS ACADEMIA, FIDHOP.

Lire aussi: https://akondanews.net/le-rapport-gener…litique-ivoirien/

Cela dit, on peut donc considérer qu’Alassane Ouattara s’est finalement consenti à appliquer certaines recommandations du Rapport de la phase 5 du dialogue politique, soit trois mois après sa signature le vendredi 4 mars dernier. C’est en effet, en application d’une des « principales propositions débattues », au titre des mesures d’apaisement de l’environnement politique, à savoir : le non-paiement des subventions de l’Etat (depuis 2 ans) aux partis et groupements politiques, qu’Alassane Ouattara permettait à Pascal Affi Nguessan de passer à la caisse pour le compte de son parti le Fpi. Jeune Afrique avait levé le lièvre : « Plus d’une centaine de millions, ont, selon nos sources, été décaissés courant avril, au profit du parti présidé par Pascal Affi Nguessan. Cette somme a permis à l’ex-protégé de Laurent Gbagbo de sillonner le pays pour remobiliser ses militants. » Révélait le confère dans son édition du vendredi 6 mai 2022.

Pour revenir à la rencontre annoncée entre les trois poids lourds politiques du pays, la date n’est pas encore fixée. On sait tout simplement que deux sont actuellement hors du pays. Alassane Ouattara séjourne hors en France depuis le 14 mai, il devrait être de retour avant le 7 juin jour de l’élection du président de l’Assemblée nationale qu’il compte superviser en personne. Depuis le samedi 7 mai, Laurent Gbagbo effectue un « voyage privé » en Europe et selon des indiscrétions il est attendu le 7 juin prochain à Abidjan. Seul Henri Konan Bédié est présent au pays, mais le président du Pdci-Rda est très occupé à organiser les obsèques de son défunt frère ainé, à Daoukro. Peut-être que la deuxième semaine du mois de juin sera propice à la rencontre des trois grands. Mais prudence !

Denzel Bereby

Akondanews.net

Votez ce post
Partager:

Laisser un commentaire