CÔTE D’IVOIRE : Totale suspicion, Ouattara interdit les téléphones au conseil des ministres.

Lecteur Audio

Alassane Ouattara interdit les téléphones au conseil des ministres. L’information a été révélée par le site d’informations Africa Intelligence.

Le président ivoirien Alassane Ouattara Alassane Ouattara a changé début juillet les règles d’accès à la salle du conseil des ministres. Depuis deux séances, les membres du gouvernement doivent désormais se délester de leurs téléphones pour avoir accès au conseil.

« Une décision inédite, dont sont exemptés le premier ministre Patrick Achi Patrick Achi, ainsi que les titulaires d’un portefeuille de souveraineté à l’instar de Kandia Kamissoko Kandia Kamissoko Camara (affaires étrangères), Téné Birahima Téné Birahima Ouattara Ouattara (défense), Sansan Kambile Sansan Kambile (justice) ou encore Adama Coulibaly Adama Coulibaly (économie et finances) ».

“Les raisons de cette décision inédite prise avant les révélations de l’affaire Pegasus du nom du logiciel espion israélien n’ont pas été communiquées aux membres du gouvernement. Depuis quelques semaines, l’entourage du chef de l’Etat faisait néanmoins état de fuites sur la teneur de délibérations au sein du conseil des ministres”, ajoute le site d’informations publié à Paris.

Notons que cette décision intervient au moment où l’affaire Pegasus a éclaté au grand jour et prend de l’ampleur. En effet, à en croire TV5 Monde, après le roi du Maroc visé par son propre service de renseignement, le numéro du président français, Emmanuel Macron, figurerait aussi sur la liste des téléphones potentiellement visés.

Par ailleurs, selon la Voix de l’Amérique, “Au moins six gouvernements africains ont espionné des journalistes et des activistes à l’aide du logiciel Pegasus créé et vendu par une société israélienne, selon une enquête publiée dimanche par un consortium de 17 médias internationaux. Il s’agit de la République Démocratique du Congo, de l’Égypte, du Maroc, de l’Ouganda, du Rwanda et du Togo, selon une carte publiée par l’ONG Forbidden Stories, basée à Paris”. Alassane Ouattara a-t-il eu le flair en prenant cette décision d’interdiction des téléphones au conseil des ministres ?

Source : Africa Intelligence

AKONDANEWS

4/5 - (1 vote)
Partager:

Laisser un commentaire