Côte d’Ivoire : Soro Mamadou institue à M’Bengué le tournoi inter-campements de football pour consolider la cohésion sociale

Lecteur Audio

Abidjan, le 14 septembre 2022

Le terrain de football du village de Foundo 2 dans la commune de M’Bengué a servi de cadre le samedi 10 septembre 2022, à la finale de la 2ème Edition du tournoi inter-campements de football qui a opposé l’équipe du village de Kôrilôgô à celle de FC Gara. Dans une âpre confrontation, Kôrilôgô a été battu par son adversaire sur le score de 4 buts à 5 lors des épreuves fatidiques des tirs au but.

Pour ne manquer sous aucun prétexte cette finale, toutes les franges de la population venues massivement des différents campements et de la ville de M’Bengué, ont pris d’assaut la bourgade de Foundo 2 qui a vibré ce samedi 10 septembre au rythme de la cohésion sociale tant prônée par le Chef de l’Etat SEM Alassane Ouattara. C’est dans l’optique de marcher dans les pas de ce dernier que l’ancien Maire Soro Mamadou promoteur et parrain du tournoi inter-campement de M’Bengué, a choisi le football facteur par excellence de rapprochement des peuples. « Ce tournoi vise à rapprocher les jeunes et à leur permettre de cultiver l’esprit d’entraide et de solidarité pour le développement de M’Bengué », a déclaré l’ancien Maire avant de soutenir : « Sans un minimum de cohésion, il ne saurait y avoir de développement dont la cheville ouvrière est la jeunesse ».

Dans la même veine, le haut patron de la compétition Mamadou Sangafowa Coulibaly pour qui aucun sacrifice n’est trop grand quand il s’agit de cohésion sociale et de développement, s’est fait représenter par Jean Claude Yéo Député de la circonscription de Korhogo commune. A en croire le parlementaire, vue la forte mobilisation à la finale qui a tenu toutes ses promesses, le tournoi inter-campements devra être une institution dans la commune de M’Bengué pour consolider la cohésion sociale et la paix gage du développement.

Ce sont au total 31 campements qui depuis le 27 février 2022 ont disputé cette compétition pendant sept mois. Au terme de plusieurs rencontres, les équipes de Gara et de Kôrilôgô ont pu arracher leur ticket pour la finale. A l’entame de cette finale, se montrant plus entreprenants, les sociétaires de FC Gara ont ouvert le score à la 15ème minute sur un tir réalisé par Coulibaly Souleymane. Au retour des vestiaires, à la 2ème mi-temps les nouvelles dispositions tactiques des joueurs de Kôrilôgô se sont avérées payantes avec l’égalisation à la 24ème minute, de Coulibaly Brahima. Conduisant ainsi les deux finalistes à l’épreuve des tirs au but sur le score de 1-1. Face à la détermination des hommes de FC Gara, l’équipe de Kôrilôgô qui avait suscité l’espoir après plusieurs assauts répétés en seconde période, a fini par s’incliner lors des tirs au but avec 4 réalisations contre 5 pour le vainqueur. Le dernier tir qui a sonné la victoire de l’équipe de FC Gara a été magistralement exécuté par Sangaré Souleymane permettant ainsi à lui et ses coéquipiers de remporter le trophée de la 2ème Edition et de décrocher le super prix, une machine à broyer de maïs. Toutefois, pour imprimer la cohésion sociale entre les campements, les 30 autres équipes ayant participé au tournoi sont reparties chacune avec 20 chaises, plusieurs maillots, des médailles, un ballon de football et une enveloppe.

Cette compétition a pris fin à la grande satisfaction de Coulibaly M’Baha Chef du village de Foundo 2 qui a exprimé sa gratitude au parrain Soro Mamadou et au haut patron Mamadou Sangafowa Coulibaly.   

M. Lydie correspondante akondanews.net

Source : Sercom

 

Votez ce post
Partager:

Laisser un commentaire