CÔTE D’IVOIRE/ SECURITE : Lutte contre le terrorisme, les CEMGA de la Côte d’Ivoire, du Mali et du Burkina-Faso se concertent

Lecteur Audio

Dans le cadre de la lutte contre le terrorisme dans la zone du golf de Guinée, les Généraux, Lassina Doumbia de la Côte d’Ivoire, Oumar Diarra du Mali et Moïse Minoungou du Burkina Faso se sont accordés de la nécessité de travailler davantage de concert pour contrer la menace commune qu’est le terrorisme qui sévit depuis peu à l’intérieure et en bordures de leurs frontières.

En effet, cette rencontre intervient dans le cadre d’une première approche qui avait autorisé quelques mois plutôt, une concertation entre leurs différents opérationnels à l’effet de mettre en œuvre un train de mesures de coordination pour le rétablissement et la préservation de la sécurité aux frontières.

 Lassina Doumbia à l’entame de la rencontre a vivement souhaité que les réflexions de la haute hiérarchie militaire des pays frontaliers de Côte d’Ivoire, contribuent à ébaucher des solutions pérennes pour la paix et la sécurité à leurs frontières pour le bénéfice de leurs populations respectives.

Bien plus qu’une rencontre de réflexions devant proposer des solutions pertinentes contre le terrorisme dans la région, il s’est apparu impérieux pour les CEMGA présents d’évaluer la pertinence des mécanismes car comme l’affirme Lassina Doubia de la Côte d’Ivoire « Les attentes de nos gouvernements respectifs sont grandes car il y va de la préservation de notre modèle social, bien plus, de la survie même de nos Etats ».

Par ailleurs, face à l’urgence sécuritaire liée à la montée en puissance du terrorisme dans la région, le Général Lassina Doumbia a salué les efforts pris par ses homologues pour freiner la menace terrorisme.

Toutefois, il faut rappeler que cette énième rencontre des Généraux Ivoirien, Malien et Burkinabé intervient quelques semaines après l’inauguration de l’Académie internationale de lutte contre le terrorisme (AILCT) dont l’objectif primordial est de contribuer au développement des capacités de lutte antiterroriste de tous les acteurs.

Rencontre des Chefs d’Etat Major à Abidjan

La rencontre des Chefs d’Etat Major à Abidjan ce mardi 6 juillet, traduit la ferme volonté des gouvernants africains, singulièrement les pays limitrophes de la Côte en proie au terrorisme à combattre l’ennemi commun qui prospère aisément dans les milieux extrêmement frappées par la pauvreté et l’analphabétisme.

Si la mise en place de l’AILCT suscite tant d’espoir dans la lutte contre le terrorisme en Afrique, fort reste d’admettre selon certains spécialistes de la question que, les réflexions et stratégies doivent de plus en plus prendre en compte la question de la lutte contre la pauvreté et le rétablissement de la confiance sociale entre gouvernants et populations.

Dès lors, la réponse à la lutte contre le terrorisme en Afrique et surtout dans la sous région ouest-africaine qui réunit épisodiquement les commandements militaires africains doit davantage s’inspirer des questions sociales aux fins de mieux peaufiner des stratégies pérennes.

La concertation évaluative d’Abidjan aura-t-elle raison du terrorisme dans la sous-région ?

Adingra OSSEI

4/5 - (1 vote)
Partager:

Laisser un commentaire