Côte d’Ivoire/Saisie des 2 tonnes de cocaïne : les résines ont été incinérées à Abidjan

Lecteur Audio

Ces stupéfiants de type cocaïne saisies récemment par la DGPN à Abidjan et San Pedro, ont été incinérés en présence du procureur de la République, Adou Richard et du Directeur général de la Police Nationale, Youssouf Kouyaté, a lu dans un communiqué en date du samedi 23 avril 2022 et signé du ministre de l’Intérieur et de la Sécurité, le général Vagondo Diomandé.

Le Procureur a signalé qu’une quinzaine de personnes de plusieurs nationalités ont été interpelées dans le cadre de cette affaire. « Nous ne pouvons vous donner l’identité exacte des personnes impliquées, d’autres personnes suivront, mais la procédure suit son cours. La loi est sévère sur ce genre de pratique ; au moins 20 ans d’emprisonnement seront requis pour tous ceux qui de prêt ou de loin sont impliqués dans ces malversations », a prévenu Adou Richard.

Le procureur, a révélé que la saisie a commencé à Abidjan et s’est poursuivie à San Pedro, où la plus grande quantité a été saisie pour un total d’environ 2 tonnes, 57 kilogrammes, 59 grammes. Il en a profité pour adresser un message de coopération à la population.

Sur cette importante prise de cocaïne, Youssouf Kouyaté a donné quelques précisions. « C’est au cours d’une saisie à la suite d’un évènement produit dans la commune de Koumassi que le commissariat du 20ème arrondissement a pu découvrir, avec l’apport de la Direction de Lutte Contre les Stupéfiants (DPSD), une quantité de drogue. Suivant le fil, l’enquête s’est poursuivie à San Pedro », a indiqué le directeur général de la Police Nationale.

Selon lui, de mémoire de policier, c’est la plus importante saisie de stupéfiant, une saisie record. C’est pourquoi il a traduit sa gratitude au ministre de l’Intérieur et de la Sécurité, et au-delà, à tout le Gouvernement pour sa vision de doter la police de moyens adéquats, afin de réagir dans toutes les scènes de crime.

Notons qu’il s’agit bien d’un trafic international de cocaïne, issu de la plante de coca qui ne pousse qu’en Amérique latine. Ces stupéfiants ont transité par certains pays jusqu’en Côte d’Ivoire. Ce trafic bat son plein dans la zone Afrique. D’ailleurs, 5,5 tonnes de stupéfiants ont été saisies il y a quelques jours au Cap vert.

Patrick KROU

Akondanews .net

Votez ce post
Partager:

Laisser un commentaire