Côte d´Ivoire: «on est au point mort, au niveau de la réconciliation»

Lecteur Audio

Abidjan le 6 juin 2022.
Par Denzel Bereby

«La réconciliation doit être vécue. Elle doit être vraie. Dernièrement, il y a eu des rencontres entre des partis, dans le cadre de la réconciliation mais aujourd’hui, vous et moi, qu’attendons-nous ? On est pratiquement au point mort. Les élections approchent. Qu’est-ce qui est fait ? On aurait pu voir dans les journaux, des actes posés dans ce sens pour qu’on sache ce qui est fait. La mise en oeuvre de ces points d’accord, on n’en parle pas et nous sommes tous malheureusement coupés de ces réalités». Tel est le constat regrettable que fait M. Kouadio Kouakou Martin, député Pdci de Bounda, Mamini communes et sous-préfectures et Bouaké sous-préfecture.

Selon cet élu, sa formation politique est prête en dépit du fait que le dialogue politique stagne. «Le parti va bien. Vous savez que tout parti doit faire son toilettage. Le président Henri Konan Bédié, président de notre grand parti, a pris les dispositions pour faire un toilettage pour remettre les structures en place. Sur cette base, nous pourrons avancer sans difficulté. L’année dernière, n’eut été ce que vous savez, s’il y avait eu les élections présidentielles, le Pdci aurait pu passer sans difficulté», a-t-il soutenu dans un entretien accordé à la presse, la situation socio-politique locale et nationale. Le député Kouadio Kouakou Martin, estime qu’avant d’aller aux élections présidentielles de 2025, son parti doit dénombrer le nombre exact de ses militants. «Le Pdci-Rda, doit faire ce qu’on appelle le dénombrement de ses militants pour savoir ceux sur qui on peut compter pour aller à ces élections. C’est ce travail que le vice-président, secrétaire exécutif chargé des Délégations et des sections nous a fait faire, il y a de cela un mois. On est en train de regarder de près, mais nous allons également descendre sur le terrain pour aller au contact des militants et sympathisants. Nous travaillons. Le Pdci-Rda travaille», indique-t-il. Mais avant, il faut passer avec réussite l’étape des élections locales à venir. Il est convaincu de la victoire de son parti dans le Gbêkê, si les conditions électorales sont transparentes et équitables. «Si on fait des élections transparentes, claires, le Gbêkê reste le bastion du Pdci-Rda. Il n’y a aucun doute. Pour les Sénatoriales, je suis convaincu que les 2 postes nous reviendront. Pour les Régionales, je suis encore convaincu que quoique les adversaires fassent, le Pdci remportera les élections. Pour les Municipales, au niveau de la commune, nous allons nous entendre pour trouver des candidats pour la compétition. Avec 4 députés Rhdp, on suppose que la commune est aux mains du parti au pouvoir. Le maire sortant est du parti au pouvoir mais est-ce pour autant qu’il ne faille pas combattre ? Je dirais non ! David a combattu et il a vaincu Goliath. Quels que soient l’adversité, la grosseur, les moyens du candidat en face, il faut toujours l’affronter. Pour la suite, ce que je puis vous dire, c’est que le Pdci reste toujours le parti phare dans le Gbêkê. Quoi qu’on fasse, quoi qu’on dise, c’est vrai que les élections, dans la commune, ont toujours donné une autre allure mais les élections dans la région restent un moment phare pour le Pdci. C’est pour dire que le Pdci gardera toujours sa place de parti leader au niveau des Régionales», a promis le député Pdci Kouadio Kouakou Martin

Denzel Bereby

Akondanews.net

Votez ce post
Partager:

Laisser un commentaire