Côte d’Ivoire/Lutte contre les menaces terroristes et extrémistes religieux : le PNUD et l’Allemagne signent une convention

Lecteur Audio

Dans le but de prévenir ou d’anticiper sur les crises frontalières, les menaces terroristes, l’instabilité sociale, la réduction de la violence communautaire dans le septentrion ivoirien, le PNUD (programme des Nations Unies pour le Développement) et la république fédérale d’Allemagne ont signé, ce lundi 14 mars 2022, à Abidjan, un mémorandum d’accord d’un montant global de 4.137.613 millions d’euros soit 2,7 milliards FCFA de l’Allemagne et 195 000 euros soit 127 millions de francs CFA du PNUD, pour le financement du projet ’Engagement des jeunes et des femmes pour la prévention des crises, la stabilité sociale, la consolidation de la paix et la réduction de la violence communautaire dans le nord de la Côte d’Ivoire ’’.

Ce projet s’inscrit dans le cadre du programme de coopération du PNUD avec le gouvernement ivoirien (CPD 2021-2025). Cette initiative conjointe est aussi alignée sur les priorités nationales décrites dans le Plan national de développement (PND 2021-2025) et arrimée au PSGouv2 (d’une valeur de 3.200. milliards de francs CFA), notamment ses composantes relatives à la lutte contre la fragilité dans le nord, l’amélioration des conditions de vie des ménages ruraux, à l’émancipation politique et socioéconomique des femmes, à l’entreprenariat innovant et l’insertion professionnelle des jeunes.

Selon MartonKöver, chargé d’Affaires à l’ambassade d’Allemagne, les populations seraient en proie aux ululements des djihadistes parce qu’elles ont « le sentiment d’être abandonnés ou d’être des laissées-pour-compte ». Pour empêcher que ces failles ne soient utilisées par les mouvements extrémistes du Sahel, dira-t-il, l’Allemagne entend s’inscrire dans la lutte contre l’extrémisme et les menaces terroristes. « La République Fédérale d’Allemagne, partenaire historique de la Côte d’Ivoire, demeure à son côté dans cette lutte contre l’extrémisme violent. Il faut empêcher la violence de se propager… », a rassuré le représentant de l’Ambassadeur d’Allemagne.

De gauche à droite : MartonKöver, chargé d’Affaires à l’ambassade d’Allemagne, Dr Nawa Yéo, Directeur de cabinet du ministre du Plan et du Développement et Carol Flore-Smereczniak, représentante résidente du PNUD en Côte d’Ivoire

Quant à Carol Flore-Smereczniak, représentante résidente du PNUD en Côte d’Ivoire, elle a révélé que ce projet contribuera au renforcement des mécanismes locaux de gestion et de prévention des conflits. Il permettra, soulignera-t-elle, d’une part, à l’amélioration de l’éducation civique et des compétences citoyennes de près de 100 000 jeunes hommes et femmes et d’autre part, à l’accroissement significative des revenus de près de 6000 jeunes hommes et femmes grâce à des activités génératrices de revenu.

Se réjouissant de cette signature de convention, Dr Nawa Yéo, Directeur de cabinet du ministre du Plan et du Développement a salué les deux partenaires conventionnés pour le bonheur des populations vivant dans les 5 régions frontalières du nord de la Côte d’Ivoire que sont le Folon, le Poro, la Bagoué, le Tchologo et le Bounkani. « Je voudrais traduire toute la gratitude du gouvernement à l’ensemble des partenaires au développement pour leur appui constant au processus du développement inclusif de la Côte d’ivoire, au PNUD pour les actions qui accompagnent les efforts de sortie de crise ainsi que toutes les initiatives visant l’amélioration du capital humain et la gouvernance dans notre pays. Je voudrais dresser mes vifs remerciements à la République Fédérale d’Allemagne avec laquelle nous entretenons d’excellentes relations de coopération avec un contenu actif de projets structurants dans le domaine de l’énergie, de la santé, de l’Agriculture et désormais dans le domaine du social », a-t-il affirmé au nom de la ministre Kaba Nialé, du Plan et du Développement.

Notons que le PNUD forge des partenariats à tous les niveaux de la société pour aider à construire des nations résilientes, afin de mener à bien une croissance qui améliore la qualité de vie des populations dans le monde. Présent dans environ 170 pays et territoires, le PNUD offre une perspective mondiale et de connaissances locales au service des peuples et des nations.

Patrick KROU

akondanews.net

Votez ce post
Partager:

Laisser un commentaire