CÔTE D’IVOIRE : LE PREMIER MINSTRE PATRICK ACHI HOSPITALISÉ EN FRANCE POUR DES PROBLÈMES INTESTINAUX

Lecteur Audio
Getting your Trinity Audio player ready...

Depuis le lundi 10 mai 2021, le premier ministre de la Côte D’Ivoire M. Patrick ACHI, est en France officiellement pour une fatigue intense. Mais finalement, l’on apprend à travers la presse occidentale qu’il est hospitalisé à l’hôpital américain de Neuilly.sur-Seine pour des saignements intestinaux et qu’il a subi une opération chirurgicale pour des polypes dans le systéme digestif.

L’état de santé du 1er ministre Patrick Achi suscite des interrogations à tous les niveaux surtout après le brusque décès du 1er ministre Hamed Bakayoko dans le mois de mars 2021 suite à un cancer de foie après, officiellement, une grande fatigue. Après qu’il ait succédé à Amadou Gon Coulibaly décédé en été 2020 suite à un malaise. La primature serait devenue un poste dangereux et la CÔTE D’IVOIRE une croqueuse de premiers ministres. D’autres comme le journaliste Ferro Bally s’interrogent sur la méthode de communication du gouvernement ivoirien.

Le Premier ministre Jerôme-Patrick Achi est à Paris depuis le lundi 10 mai 2021. Et comme pour ses prédécesseurs, Amadou Gon Coulibaly et Hamed Bakayoko, c’est cacophonie et communication boiteuse sur la raison de sa présence en France.

Pour certains, il n’y a aucun péril en la demeure. Il bénéficie de repos mérité en raison du Burn Out. Pour d’autres, il souffre uniquement de grosse fatigue. Et donc, il se porte comme un charme.

Pourtant, les nouvelles, qui nous parviennent, sans être inquiétantes, ne sont pas rassurantes. Evacué le 10 mai, il a été admis dans un hôpital parisien pour cause de saignements intestinaux.

Or, entre le dimanche 2 et le vendredi 7 mai 2021, Achi avait déjà subi, selon Jeune Afrique, une opération prétendue bénigne, à Paris, en raison de polype. Et c’est à peine revenu au pays, qu’il est mis à bord d’un jet privé pour regagner, en urgence, Paris.

Et comme à ses habitudes, l’État privilégie l’opacité et les écrans de fumée en lieu et place de la transparence et d’une communication crédible. Jouant ainsi avec le feu sans tirer les leçons des épisodes précédents.

F. M. Bally

Peut être une image de 2 personnes
Le 1er ministre Patrick ACHI et le ministre de la défense Téné Birahima OUATTARA

La Côte d’Ivoire est une grande croqueuse de Premiers ministres.

Figurez-vous, si on en croit la rumeur, que notre nouveau ministre en chef Patrick Achi aurait été brusquement convoyé en France via l’avion personnel de Ouattara, non pour s’occuper des modalités du retour du Président Laurent Gbgabo, mais pour cause de maladie. Testé positif au Coronavirus le mois dernier, officiellement guéri quelques jours plus tard, il aurait tout de même été à renvoyé aujourd’hui à Paris pour se soigner.

En Afrique l’hydroxychloroquine existe, mais en brave toutou du Colon, en faisant le choix d’un traitement par des médecins français, le voilà qui souffrirait maintenant de complications dues au Covid-19, à moins que ce ne soient des effets secondaires de la vaccination, -ce qu’on ne dira pas-, ou encore d’un tout autre mal qui le rongerait.Birahima Ouattara dont le surnom a longtemps été « Photocopie », à cause de sa ressemblance avec l’original, – en plus jeune et plus souriant-, depuis la maladie d’Hamed Bakayoko est surnommé « la Fiole », allusion au flacon de poison dont il pourrait être porteur, distribuant tel un Gargamel sa maléfique potion à tout Strumpf qui ne lui plait pas… Quant au Président de l’Assemblée Nationale, Amadou Soumahoro, le célèbre Amadou Cimetière qui voulait envoyer tous les opposants au repos éternel dans le lieu éponyme, son extrême maigreur pourrait aussi en faire un personnage qui se serait désaltéré à la mauvaise source.

Une chose est sûre, tous ces hauts dignitaires propulsés sur le devant de la scène grâce à Ouattara, ont en 10 ans de protection mangé tout leur capital, intérêts et principal. Les cigales ivoiriennes ne chantent plus guère…

La Fiole n’y est certainement pour rien, il faudrait juste avertir les anciens FRCI et leurs commanditaires que l’Éternel des Armées qu’ils recherchaient activement en 2011, est semble-t-il de retour sur le terrain.

Shlomit Abel

Une sélection de Apollinaire SÉRY

AKONDANEWS.NET

Votez ce post

Laisser un commentaire

Traduire»