Côte d’Ivoire : Le Ministère de la Santé et de l’Hygiène Publique renforce sa surveillance Épidémiologique contre le virus de Marburg

Lecteur Audio

Compte tenu du risque élevé de propagation de la Maladie à virus de Marburg, hautement contagieuse, le Ministère de la Santé, de l’Hygiène Publique et de la Couverture Maladie Universelle, par la voix de son Directeur de  la Santé, Professeur Mamadou Samba a pris plusieurs mesures préventives pour renforcer la surveillance épidémiologique dans tous les districts du pays.

À l’attention des Directeurs Régionaux de la Santé et de l’Hygiène Publique pour le renforcement de la surveillance épidémiologique de la Maladie à Virus de Marburg,le  Professeur Mamadou Samba demande de :

  1. Notifier immédiatement tout cas suspect de la Maladie à virus de Marburg au service de la Surveillance Épidémiologique de l’INHP via l’application Magpi et par appel téléphonique aux numéros suivants: 01 53 41 75 20/05 05 44 74 03 /27 21 25 35 10 ou par Email: episurvinhp@gmaiLcom :
  2. Réaliser de façon systématique un prélèvement de sang veineux dans un tube sec (à bout rouge) devant tout cas suspect de maladie à virus de Marburg en respectant les mesures d’asepsie et de protection individuelle;
  3. Porter des gants et des vêtements de protection (équipement de protection individuelle) avant tout contact avec le malade;
  4. Remplir la fiche de notification du cas suspect et la fiche d’enregistrement des contacts;
  5. Isoler le cas et lui apporter les soins appropriés en respectant les mesures d’asepsie et de protection lors du contact avec le malade et éviter les contacts inutiles;
  6. Acheminer le prélèvement de sang à l’Institut National d’Hygiène Publique à Abidjan dans les 48 heures, conformément aux procédures de prélèvement, de conservation et de transport sécurisé (triple emballage) préconisées pour la confirmation biologique;
  7. Incinérer les vêtements du malade et les équipements de protection individuelle utilisés par l’agent de santé;
  8. Se laver régulièrement les mains avec de l’eau et du savon et utiliser une solution hydro alcoolique;
  9. Faire une investigation épidémiologique du cas afin d’apprécier l’ampleur de la maladie avec prélèvement de nouveaux cas suspects;
  10. Envoyer par e-mail le rapport de l’investigation au service de la surveillance épidémiologique.

Selon le Professeur Mamadou Samba  « la Maladie à Virus de Marburg est une maladie virale, hautement contagieuse, responsable de graves flambées épidémiques de fièvre hémorragique virale chez l’homme. Le virus se transmet à l’homme à partir des animaux sauvages et se propage ensuite dans les populations par transmission interhumaine. »

Plusieurs cas de contamination de Marburg ont été enregistrés en Afrique, notamment en Angola, en RDC, au Keneya, en Afrique du Sud, en Ouganda, en Guinée et au Ghana où l’on dénombre déjà deux morts dans la région d’Ashanti, tel que indiqué par Professeur Mamadou Samba dans son adresse aux Directeurs Régionaux de la Santé et de l’Hygiène Publique du pays.

Adingra OSSEI, Correspondant

Akondanews.net

Votez ce post
Partager:

Laisser un commentaire

Traduire»