CÔTE D’IVOIRE : LE GOUVERNEMENT IVOIRIEN IDENTIFIE LES CAUSES DU DELESTAGE

Lecteur Audio

Le Gouvernement ivoirien, au sortir du conseil des ministres qui s’est tenu ce mercredi 28 avril a donné par la voix de son porte parole, le ministre de la communication Amadou Coulibaly les deux principales raisons justificatives du délestage qui depuis quelques semaines  plonge le district autonome d’Abidjan ainsi que les villes de Côte d’Ivoire dans le noir.

Après le séminaire Gouvernemental qui s’est tenu la semaine dernière à la salle des Pas perdus du palais présidentiel ivoirien, les ministres de la République de Côte d’Ivoire du Gouvernement Patrick Achi se sont retrouvés ce mercredi 28 avril en conseil des ministres sous la présidence du Président de la République Alassane Ouattara.

Au sortir donc de ce conseil des ministres, le ministre de la communication, porte parole du gouvernement ivoirien a évoqué deux raisons fondamentales qui justifient le délestage constaté depuis peu en Côte d’Ivoire. Pour celui-ci, ce sont deux raisons fondamentales tenant d’une part aux contraintes naturelles et d’autre part à un accident dans une centrale thermique, qui perturbent la fourniture régulière de l’électricité en Côte d’Ivoire.

En réalité, pour le porte parole du gouvernement « Ce sont des contingences naturelles et je parlerai également d’accident qui nous ont conduit dans cette situation. Nous avons connu une forte saison sèche qui a fait que le niveau d’eau de nos barrages a diminué et nous avons donc perdu en puissance en termes de fourniture d’électricité hydroélectrique. La seconde raison c’est que chez un des fournisseurs des centrales thermiques, nous avons eu une grosse panne sur un appareil qui a duré plusieurs semaines et qui a fortement perturbé le secteur. Voilà pour les deux raisons essentielles ».

De plus, pointant du doigt une cause lointaine qu’est la Covid 19 qui ne cesse de plomber les agendas publics de développement en afrique et ailleurs, le porte parole du gouvernement a fait observer que tous les projets qui avaient été pourvus pour consolider les acquis dans le secteur de l’électricité ont été contrariés par la Covid 19. Plus clairement il affirme que «Tout ce qui devait être fait en 2020 n’a pas pu l’être en raison de toutes les restrictions de voyages. Donc, sur le plan là aussi, la prévision, nous avons été contrariés et tous les projets ont pris pratiquement un an de retard ».  

Par ailleurs, s’efforçant de rassurer les ivoiriens d’une reprise à la normale dans le secteur de l’électricité dans quelques semaines au regard de certaines étincelles d’espoir, Amadou Coulibaly affirme que « Très bientôt, c’est une question de quelques semaines, une des centrales qui était prévue et qui a été mise en route depuis 2020 pourra l’être. Et la saison des pluies ayant repris, avec beaucoup de chance, nous allons atteindre le niveau pour permettre un fonctionnement optimum de nos barrages hydroélectriques et à partir de ce moment, la situation pourra retrouver une certaine normalité ». Et que le chef du gouvernement ivoirien, Jérôme Patrick Achi rencontrera tous les acteurs impliqués dans le secteur de l’électricité pour une amélioration rapide de la situation.

Adingra OSSEI

Votez ce post
Partager:

Laisser un commentaire