CÔTE D’IVOIRE : LE COMMANDANT SUPERIEUR DE LA GENDARMERIE MONTE AU CRENEAU CONTRE LA BAVURE DES ELVES-GENDARMES

Lecteur Audio

Le Commandant Supérieur de la Gendarmerie Nationale, le Général de Corps d’armée Alexandre Apalo Touré a rendu public un communiqué ce lundi 10 mai dans lequel il annonce des sanctions à l’encontre des élèves sous-officiers de première année de l’école gendarmerie d’Abidjan qui ont été auteurs de la bastonnade perpétrée contre des civils dans la commune d’adjamé le dimanche 9 mai dernier.

Des élèves sous-officiers de première année de l’école de gendarmerie d’Abidjan, bénéficiant d’une « permission collective » le dimanche 9 mai dernier, ont commis des brimades à l’encontre de plusieurs civils dont une journaliste dans la commune d’adjamé et ce, pour des raisons non encore élucidées. De quoi à irriter du coup, le Commandement Supérieur de la Gendarmerie Nationale qui entend rigoureusement punir les auteurs conformément aux dispositions du code de procédure militaire.

Pour redorer  donc l’image de son institution ternie par des élèves-gendarmes sous-officiers qui ont molesté sur leur passage plusieurs civils et qui ont gravement perturbé la quiétude des populations en créant une psychose généralisée dans la commune d’adjamé. Le Commandant Supérieur de la Gendarmerie Nationale entend sanctionner tous les élèves sous-officiers qui ont été épinglés comme étant les auteurs des ces actes à la fois inqualifiables et contraires à l’éthique de la gendarmerie nationale.

Ainsi, pour le Général Alexandre Apalo Touré « Les agissements de ces quelques élèves-gendarmes, contraires à l’éthique et au règlement militaire sont de nature à jeter le discrédit et ternir l’image de la Gendarmerie nationale dont la mission première consiste à protéger les personnes et leurs biens ».

Par ailleurs, le Commandant Supérieur de la Gendarmerie Nationale rassure que « Tous ces individus encourent les sanctions disciplinaires prévues dont la radiation des effectifs de la Gendarmerie Nationale, conformément au code de la fonction militaire ».

Se voulant plus rassurant, le Général de Corps d’armée soutient que « La Gendarmerie tient à rassurer les populations que toutes les dispositions seront prises pour que de tels agissements ne se reproduisent plus ».

Toutefois, le communiqué du Commandant Supérieur de la Gendarmerie Nationale rappel que des patrouilles ont permis d’interpeller certains de ces fauteurs de troubles et qu’une enquête a été ouverte à l’effet d’identifier leurs complices. 

Adingra OSSEI

AKONDANEWS.NET  

Votez ce post
Partager:

Laisser un commentaire