Côte d’Ivoire : Laurent Gbagbo rejette la grâce présidentielle de Ouattara

Lecteur Audio

Dans une déclaration rendue publique le 09 août dernier, le PPA CI, rejette la grâce présidentielle accordée par le Président Alassane Ouattara à Laurent Gbagbo le 06 août 2022 et invite le Chef de l’Etat à prendre une loi d’amnistie conformément aux recommandations de la cinquième phase du Dialogue politique qui s’est tenue du 21 décembre au 04 mars 2022.

Dans le souci de créer les conditions d’une cohésion nationale par la décrispation de l’environnement politique ivoirien, le Président de la République Alassane Ouattara a au cours de son adresse à la Nation à l’occasion du 62ème anniversaire de l’indépendance du pays pris d’importantes mesures politiques, parmi lesquelles la grâce présidentielle accordée à son prédécesseur Laurent Gbagbo.

Alassane Ouattara, Président de la République de Côte d’Ivoire

Que nenine pour le PPA CI, le parti fondé par l’ex prisonnier de la CPI qui invite plutôt le Chef de l’Etat à sincèrement œuvrer pour la paix et la réconciliation nationale en s’en tenant aux recommandations du 5ème Dialogue politique qui selon Justin Koné Katinan a « préféré l’option de l’amnistie qui a vocation à effacer les faits, plutôt que la grâce qui laisse subsister ceux-ci » au profit de Laurent Gbagbo et de Charles Blé Goudé exclus du champ d’application de l’ordonnance d’amnistie du 06 août 2018.

Poursuivant, le PPA CI dans sa déclaration rendue publique par son porte-parole, le deuxième Vice-président, Justin Koné Katinan « demande l’application des recommandations du Dialogue politique, notamment la libération de tous les prisonniers civils et militaires, l’arrêt des poursuites contre les responsables politiques de l’opposition, la prise d’une loi d’amnistie en lieu et place de la grâce présidentielle, le retour sécurisé des exilés, la réforme de la CEI ainsi que tout le cadre institutionnel des élections ».

Adingra OSSEI, Correspondant

Akondanews.net

Votez ce post
Partager:

Laisser un commentaire