CÔTE D’IVOIRE : Laurent Gbagbo élu premier président du PPA-CI

Lecteur Audio

Annoncé pour se tenir les 16 et 17 octobre 2021, le congrès constitutif du nouveau parti de Laurent Gbagbo a effectivement ouvert ses assises le samedi 16 octobre en présence de plusieurs invités et congressistes au Sofitel hôtel ivoire  d’Abidjan-Cocody.

Le congrès constitutif du nouveau parti politique de Laurent Gbagbo devant ranger aux calendres grecs son ancien parti politique, le Front Populaire Ivoirien (FPI) actuellement dirigé par Pascal Affi N’guessan qui a entretenu le bicéphalisme au sein de ce parti depuis 2015, a enregistré la présence de 1 600 congressistes et une délégation du parti au pouvoir, le RHDP conduite par l’honorable Adama Bictogo représentant le chef de l’Etat Alassane Ouattara.

Pour Adama Bictogo, la présence du RHDP au congrès constitutif du nouveau parti politique de Laurent Gbagbo témoigne de la marche vers la réconciliation nationale et de l’excellente relation d’amitié et de fraternité entre les présidents Laurent Gbagbo et Alassane Ouattara, mais surtout du dynamisme de la démocratie en Côte d’Ivoire.

Aussi, a-t-on noté la présence de plusieurs partis politiques ivoiriens, notamment le PDCI-RDA, l’UDPCI et le GPS de Soro Guillaume.

Selon le président du comité d’organisation, le professeur Danon Djedje, la création du nouveau instrument de combat souhaité par Laurent Gbagbo et ses partisans le 9 août dernier, répond à la nécessité de mettre fin à la fausse querelle sur l’unité du FPI, mais « c’est aussi la fin du climat de suspension et de clientélisme qui a polarisé la vie de l’ex FPI en l’absence du président Laurent Gbagbo ».

De plus, « la création d’un nouveau est l’annonce d’une restructuration idéologique et organisationnelle en vue de rassembler les forces authentiquement de gauche en Côte d’Ivoire », dixit le professeur Danon Djedje à l’ouverture du congrès.

Annoncé comme un parti ayant fait le choix du socialisme, de la démocratie du panafricanisme et de la souveraineté, les congressistes ont dans la nuit du samedi au dimanche élus Laurent Gbagbo comme étant le président de son nouveau parti politique dénommé le Parti des Peuples Africains (PPA-CI).

Par ailleurs, l’ex vice présidente de l’Assemblée nationale, l’honorable Amon Agoh Marthe a été élue présidente du comité de contrôle du PPA-CI.

Les congressistes ont au cours de la nuit du samedi au dimanche procédé à la validation et à l’amendement des travaux qui ont eu lieu durant des semaines dans les différentes commissions mises en place pour jeter les bases fonctionnelles et organisationnelles du PPA-CI.

Il est à noter que le discours du président Laurent Gbagbo à la clôture du congrès, reste très attendu par ses milliers de militants et sympathisants qui ont pris d’assaut le Sofitel hôtel ivoire d’Abidjan.

Adingra OSSEI

Votez ce post
Partager:

Laisser un commentaire