Côte d’Ivoire : Laurent Gbagbo à Duékoué « La Paix en Côte d’ivoire viendra du pays Wê parce que ce sont les Wê qui ont le plus souffert. »

Lecteur Audio

En visite officielle dans le Guémon du 07 avril au 10 avril 2022, l’ex président ivoirien a dans un discours très attendu à Duékoué dans l’après midi du 08 avril, invité le peuple Wê à proposer la Paix  à la Côte d’Ivoire pour une réconciliation nationale effective.

Tant annoncée et tant attendue par le peuple wê depuis son retour en terre ivoirienne, la visite de Laurent Gbagbo dans le Guémon et le Cavally se tient effectivement et l’ex Président ivoirienséjourne depuis peu dans le Guémon où tour à tour, il a visité la stèle dédiée aux martyrs de la crise postélectorale à Duékoué avant d’animer un meeting historique devant un parterre de personnalités politiques, de chefs coutumiers et face à une population cosmopolite mobilisée comme un seul homme sans différence idéologique et religieuse.

Saluant le repos de l’âme de ses ex « camarades de lutte » issus de la région et la forte délégation du PDCI-RDA présente au meeting, l’ex pensionnaire de la Haye, n’a pas manqué de relever par la suite que « ce qui c’est passé est indicible. Je n’arrive même pas à formuler ce que je veux dire. Pour un petit conflit, il y a un qui dit c’est moi qui ait gagné, l’autre dit aussi c’est lui et ça fait tous ces charniers que nous avons visité,  ces nombreux morts. Je ne comprends pas encore et je souhaite un jour comprendre. »

Poursuivant son intervention et dans un élan de déception et d’indignation, Laurent Gbagbo frappé par l’ampleur des fosses communes visitées auparavant à petit Duékoué et à Nahibly  a indiqué qu’ « Il y a un moment où la Côte d’Ivoire est devenue folle, où les ivoiriens sont devenus fous pour que tous ces morts soient morts. C’est impensable. Même 12 ans après, on trouve toujours que c’est impensable. Comme on le dit dans les prières, quand une chose survient, qu’elle dépasse l’ampleur de ce qu’elle devait avoir, vous vous dites peut-être que Dieu a voulu régler un problème. Sinon ce n’est pas normal. »

Pour sa part, pour une réconciliation effective et pour une paix durable en Côte d’Ivoire, l’ex président ivoirien a invité le peuple wê, martyr de la crise postélectorale à apaiser son cœur. « Je suis venu vous dire d’apaiser vos cœurs. Vous avez assez pleuré. Tout à l’heure à Carrefour quand j’ai vu les veuves, les enfants, je me suis mis à pleurer. C’est trop ! C’est trop ! C’est trop ! Et trop, c’est toujours trop ! Donc je suis venu vous dire une seule chose : “Apaisez vos cœurs” ».

Aussi, lâche t-il au peuple wê qui a durement souffert de l’invasion des forces rebelles de Soro Guillaume et d’Alassane Ouattara à Duékoué que « la Paix en Côte d’ivoire viendra du pays Wê parce que ce sont les Wê qui ont le plus souffert. »

« Mais vous les Wê, la paix future de la Côte d’ivoire, partira d’ici. Je vous le dis parce que c’est ici que la mort est venue frapper en grand nombre. Séchez vos larmes, mettez vos habits propres et proposez aux ivoiriens, la paix. Si vous proposez la paix, les problèmes on les examinera un à un, on va les régler et on aura la paix » dixit une fois de plus Laurent Gbagbo.

Portant un message de paix et de réconciliation nationale, Laurent Gbagbo a certes invité le peuplé Wê à proposer à la Côte d’Ivoire la réconciliation nationale, mais il a surtout afirmé que les temps viendront où la définition de « victime » dans la crise ivoirienne sera sue et l’on saura qui est victime et qui ne l’est pas.

Boitenin T. (Correspondance particulière)

Akondanews.net

Votez ce post
Partager:

Laisser un commentaire