CÔTE D’IVOIRE : La jeunesse du RHDP s’oppose à un accueil festif pour Laurent Gbagbo

Lecteur Audio

Acquitté et totalement libéré par la Cour Pénale Internationale (CPI), l’ex président de la république de Côte d’Ivoire, Laurent Gbagbo entend rentrer dans son pays très prochainement et ses partisans ne cessent d’occuper l’espace politique ivoirien pour préparer triomphalement son retour. Mais, des voix s’insurgent contre les festivités qui entourent ce moment exceptionnel pour les militants du Front Populaire Ivoirien (FPI).

Si les préparatifs vont bon train pour les différents comités d’accueil mis en place pour réussir la mobilisation relative à l’arrivée de Laurent Gbagbo en Côte d’Ivoire,  avec les meetings éclatés à travers le pays, cela n’est pas du goût de plusieurs organismes ou associations comme le soi-disant Collectif des Victimes de Côte d’Ivoire (CVCI) dirigé par Issiaka Diaby qui entend empêcher la venue de l’ex chef d’Etat ou encore l’arrêter pour le remettre aux autorités judiciaires aux fins qu’il purge sa peine de 20 ans de prison rendue par contumace par la justice ivoirienne. Aussi, la jeunesse du Rassemblement des Houphouétistes pour la Démocratie et la Paix (RHDP), dirigée par Dah Sansan en pleine tournée de redynamisation de ses bases s’oppose t-elle farouchement à l’organisation d’un accueil festif ou en fanfare pour l’ex-président Laurent Gbagbo.

«Nous voyons les tournées organisées par ses partisans en vue de lui réserver un accueil triomphal. Nous ne pouvons pas accepter cela. Nous ne pouvons pas accepter d’être humiliés une seconde fois » ont martelé Dah Sansan et ses proches présents à Yopougon le week end dernier.

Plus loin, Dah Sansan très catégorique, invite les partisans de Laurent Gbagbo à faire profil bas et à cultiver l’humilité: « Ils doivent être humbles. Nous n’allons pas accepter leur manière de faire en acceptant Laurent Gbagbo comme un héros. Laurent Gbagbo ne vient pas avec un trophée qui fait honneur à la Côte d’Ivoire. Il ne peut donc pour cela être accueilli triomphalement comme le souhaitent ses partisans. Ce qu’il serait idéal pour lui, c’est de rentrer discrètement au pays ».

Tandis que pour le Front Populaire Ivoirien (FPI), le parti de Laurent Gbagbo, le retour de leur référent politique doit être un jour de fête et de mobilisation populaire car diront-ils que son retour en Côte d’Ivoire est une chance pour la réconciliation nationale.

Apparement, le parti au pouvoir, le Rassemblement des Houphouétistes pour la Démocratie et la Paix (RHDP) n’est pas encore prêt pour la réconciliation, autrement, il aurait rappelé toutes ces structures à l’ordre.

Adingra OSSEI

Votez ce post
Partager:

Laisser un commentaire