Côte d’Ivoire : la génération Blessouê Assoukrou de Blockauss fête sa maturité

Lecteur Audio

C’est au rythme des chants et danses guerriers du peuple Ebrié de Blockauss que s’est tenue la sortie de la génération « Blessouê Assoukrou » les samedis 06 et 13 août 2022 en présence de plusieurs personnalités dont Nanan N’cho Godogo Norbert, chef du village de Blockauss et de monsieur N’cho Akelie André, parrain de la fête de génération qui s’est déroulée à Blockauss dans la commune de Cocody.

« La catégorie Blessouê est capable de défendre ses intérêts, de prendre la parole sous l’arbre à palabre et d’assumer des responsabilités », tels sont les droits qui incombent désormais  à la catégorie Blessouê de Blockauss qui vient juste après la catégorie Tchaga-Agban, selon monsieur Yapo Arthure Marius de la catégorie Tchaga –Agban et membre du comité d’organisation de la fête, qui a mobilisé plusieurs milliers de participants dans une ambiance féérique et riche en vestiges culturels.

« Nous sommes les derniers clairvoyants et remparts de la dernière génération des Blessouê à qui reviendra la gestion du village après le règne des Tchaga-Agban » a affirmé Amonson Koi, membre de la catégorie Blessouê Assoukrou.

Nanan N’cho Godogo Norbert, chef du village de Blockauss (au centre)

Durant une semaine, les membres de la génération Blessouê composée des catégories Djehou, Gnando Dogba, Agban et Blessouê Assoukrou ont mis en exergue le riche patrimoine du peuple Ebrié de Blockauss autour d’Ahi Zéphérin, chef guerrier de la classe d’âge sortante qui avait la lourde charge de porter le flambeau d’intégration de sa classe d’âge dans la vie du village.

Signalons que le samedi 13 août 2022, en présence des dépositaires de la tradition Ebrié ,le troisième chef guerrier de la génération Blessouê Assoukrou à qui revenait la responsabilité d’exécuter la danse guerrière au dernier jour de la fête, a dans une dextérité sans pareille fait montre de sa capacité à défendre les intérêts de sa génération et à relever tous les défis qui se présenteront aux Blessouê Assoukrou.

Adingra OSSEI, Correspondant

Akondanews.net

Votez ce post
Partager:

Laisser un commentaire