Côte d’Ivoire : La bonne gouvernance en difficulté dans les Sociétés d’Etat

Lecteur Audio

Suite aux résultats des audits effectués dans plusieurs sociétés d’Etat, le Gouvernement ivoirien a dissout le 23 février 2022, trois sociétés d’Etat au profit de la Société Nationale de Gestion du Patrimoine Immobilier de l’Etat (SONAPIE).

Mis en place pour, directement ou indirectement réaliser, pour le compte de l’Etat sur le territoire national ou en dehors, la gestion du patrimoine immobilier de l’Etat de Côte d’Ivoire, la SONAPIE est depuis sa création dirigée par Diabaté Kaladji, qui a la charge d’administrer au quotidien la nouvelle société d’Etat néee des cendres de la SOGEPIE, de la SPDC et de la SODERTOURSLACS dissoutes à la suite des audits diligentées par le Gouvernement ivoirien dans plusieurs sociétés d’Etat.

Les différents résultats relevés par les audits indiquent plusieurs dysfonctionnements, des cas de mauvaise gestion notoire, de détournements de fonds, de gabegie financière et le cas de l’ex SPDC dirigée à l’époque par Maférima Diarrassouba, reste « encore plus gênant » selon le Magazine Africa Intelligence (ex lettre du Continent) qui indique que «  l’entreprise parapublique ne possédait pas (…) les titres de propriété des établissements dont elle gère les murs, à savoir le Sofitel Ivoire, l’Heden Golf Club et l’Ivoire Golf Club » avant de relever que « la société est dirigée, depuis les Etats-Unis par Maférima Diarrassouba, une proche de l’ancien premier ministre Amadou Gon Coulibaly ».

Débarquée à la tête de l’ex SPDC dont la liquidation est toujours en cours, Maférima Diarrassouba épinglée pour mauvaise gestion, est au mépris de l’orthodoxie de la bonne gouvernance et de l’éthique, « recompensée » à la SONAPIE en qualité de Présidente du Conseil d’Administration comme le précise l’annexe du communiqué du conseil des ministres du mercredi 06 juillet 2022, au titre des nomination dans les départements ministériels, précisément sous la tutelle du ministère du Budget et du Portefeuille de l’Etat en liaison avec le ministère de la Construction, du Logement et de l’Urbanisme « Sont nommés membres du Conseil d’Administration de la société d’Etat dénommée « Société Nationale de Gestion du Patrimoine Immobilier de l’Etat », en abrégé SONAPIE, les personnes dont les noms suivent : – AU TITRE DE LA PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE : Madame DIARRASSOUBA Maférima – AU TITRE DE LA PRIMATURE : Monsieur POHAN Alain Philippe ».

https://www.gouv.ci/doc/1659940247ANNEXE-AUX-COMMUNIQUES-DES-CONSEILS-DES-MINISTRES-DES-MERCREDIS-06-13-JUILLET-ET-03-AOUT-2022.pdf

La nomination de Diarrassouba Maférima à la SONAPIE, alimente davantage l’anxiété intenable des personnels de la SPDC, de la SOGEPIE et de la SODERTOURSLACS en attente de leur transfert à la SONAPIE d’une part et de la bonne marche de la SONAPIE d’autre part, étant donné que l’ex Directrice Générale de la défunte SPDC, a en croire nos sources, promeut le favoritisme aux membres de sa famille.

Diarrassouba Maférima, ex DG de la SDPC

Revenant sur sa volonté manifeste de lutter contre la corruption et de promouvoir la bonne gouvernance à tous les niveaux de l’administration publique ivoirienne, le Président de la République, Alassane Ouattara, a au cours du Conseil des ministres du 26 janvier 2022, indiqué que « les actions entamées en 2021, notamment les derniers audits réalisés dans certaines entreprises publiques et certaines entreprises du portefeuille de l’État ont révélé des irrégularités auxquelles il convient de remédier » avant d’affirmer que  « nous devons également veiller aux sanctions qui résulteront en cas d’irrégularités dans la gestion des entreprises publiques tant pour les directeurs généraux, les membres du conseil d’administration que pour les ministres de tutelle ».

La nomination paradoxale de Maférima Diarrassouba à la présidence du Conseil d’Administration de la SONAPIE, ne contredit-elle pas la volonté du Chef de l’Etat, de bâtir une conscience nationale imprégnée des valeurs d’intégrité, d’équité, et d’un sens élevé de la responsabilité dans la conduite des affaires publiques comme il l’avait déclaré le 26 janvier 2022 ?

Quid de la liquidation effective de la Société de Gestion du Patrimoine Immobilier de l’Etat (SOGEPIE), de la Société des Palaces de Cocody (SPDC) et de la Société de Développement Touristique de la Région des lacs (SODERTOURLACS), laquelle était prévue six (06) mois maximum à compter de la date de signature du décret portant leur différente dissolution ?

A quand le transfert effectif des personnels des ex sociétés d’Etat dissoutes, SDPC, SODERTOURLACS, SOGEPIE à la SONAPIE ?

Sébastien Yao

Source : www.toudire.com

Akondanews.net

1.5/5 - (2 votes)
Partager:

Laisser un commentaire