Côte d’Ivoire/Journée mondiale de lutte contre le paludisme: deux (2) nouvelles stratégies innovantes pour bouter la maladie hors des frontières nationales

Lecteur Audio

La Côte d’Ivoire a, ce mercredi 27 avril 2022, célébré la 15e journée mondiale de lutte contre le paludisme sous le thème « Exploiter l’innovation pour réduire le fardeau du paludisme et sauver des vies ».Située à environ 50 km au sud d’Abidjan, Dabou, chef-lieu de la région administrative des Grands-Ponts, a abrité la cérémonie officielle de la commémoration de cette journée internationale.

A la tribune, le Ministre de la Santé, de l’Hygiène Publique et de la Couverture Maladie Universelle, Pierre N’Gou Dimba a annoncé l’adoption de deux nouvelles stratégies innovantes de lutte contre le paludisme chez les enfants de moins de cinq ans, à savoir l’intégration de la chimioprophylaxie et le traitement préventif intermittent (TPIN) chez le nourrisson. Il a enfin émis l’espoir que « la Côte d’Ivoire sera éligible pour le vaccin contre le paludisme », ce qui marquera un tournant décisif dans la lutte contre cette maladie.

Entre détermination et efficacité, a souligné le ministre de la Santé, la Côte d’Ivoire maintient le cap sur son objectif d’éradiquer le paludisme d’ici 2030. Perçue comme bénigne, parce que trop familière, le paludisme tue chaque jour en Côte d’Ivoire, a révélé Pierre N’Gou Dimba, quatre personnes, dont trois enfants de moins de cinq ans. Selon le Ministre de la santé, Pierre N’Gou DIMBA, « le nombre de décès dus au paludisme est passé de 3222 en 2017 à 1316 en 2020, soit un taux de mortalité en baisse d’environ 50%. (…) En dépit de cette régression, le paludisme reste un défi majeur de santé publique, car il demeure la première cause des consultations dans les formations sanitaires du pays ».

Le Représentant de l’OMS en Côte d’Ivoire, Dr Jean Marie Vianny Yaméogo a, quant à lui, invité les gouvernants ivoiriens à renouveler l’engagement politique et à poursuivre les investissements dans la prévention et la lutte contre le paludisme.

Au nom de la Directrice régionale pour l’Afrique, le Dr Jean Marie Vianny YAMEOGO a appelé à l’union sacrée pour lutter efficacement contre le paludisme. Il a demandé « aux responsables politiques et administratifs, au personnel de santé, à tous les partenaires au développement engagés dans la lutte contre le paludisme et à l’ensemble des communautés » à travailler en étroite collaboration pour faire progresser tous les pays sur la voie de l’élimination, tout en contribuant à la réalisation des autres objectifs de développement durable.

Cette initiative mondiale a été célébrée dans les autres Etats membres de l’OMS.

Patrick KROU

Akondanews.net

Votez ce post
Partager:

Laisser un commentaire