Côte d’Ivoire : depuis Yakassé Mé l’ancienne ministre Ohouochi Clodilde prône la réconciliation et l’unité.

Lecteur Audio

Après 11 ans passés en exil, Clotilde Ohouochi a signé son retour au pays, le mercredi 7 mars dernier. Un éloignement marqué par des épreuves de l’exil loin des siens d’où elle n’aurait pas pu revenir comme beaucoup d’autres décédés, et surtout le traumatisant 11 avril 2011 jour où l’armée française a massacré d’innombrables civils ivoiriens. Ce qui lui vaut une cérémonie de purification mais aussi de célébration par les siens. Elle a donc eu lieu, ce samedi 19 mars, cette cérémonie en l’honneur de Mme Ohouochi Clotilde Yapi ex-ministre de la Solidarité, de la Santé, de la Sécurité sociale et des Handicapés en Côte d’Ivoire, d’octobre 2000 à décembre 2005.

Sous l’égide de Nanan Adepo Jules, chef coutumier de Yakassé Mé la cérémonie de purification a battu le rappel de plusieurs délégations, notamment du PDCI -RDA, du PPA-CI, des communautés villageoises, de l’association Akwoshu et des autorités religieuses de Yakasse Mé.

Libation de Nanan Adepo Jules, Chef coutumier de Yakassé Mé

la cérémonie a été marquée par des rituels, libation, chants et danses traditionnelles. Ce, pour traduire la reconnaissance à Dieu qui a facilité le retour d’Ohouochi Clotilde au bercail après plusieurs années d’exil forcé, en raison de ses opinions politiques et de sa fidélité au président Laurent Gbagbo.

Pour le président du comité d’organisation Agnan Ludovic, la cérémonie du jour marque le retour de l’ex ministre Ohouochi Clotilde sur la terre de ses ancêtres. Il a d’ailleurs souligné que la présence des principales formations politiques, souhait de la ministre, traduit la volonté de celle-ci d’œuvrer à la réconciliation nationale, à l’unité des Ivoiriens et à la cohésion sociale dans un pays en proie à un profond schisme depuis plusieurs décennies.

Quant au représentant du Pdci-Rda, Gbocho Cho Nou Emmanuel, ex DG du CROU d’Abidjan, il a tenu à saluer la combativité de la ministre et son retour parmi les siens avant de lui souhaiter bon vent pour le nouveau combat. Bravo pour le combat de la vérité et de la dignité”, a affirmé Gbocho Chonou Emmanuel.
Pour sa part, Aboa Adon Roland, président de la représentation l’association Akwoshu au Canada a mis en lumière les actions sociales de la ministre en Europe et, ses grandes activités de promotion des us et coutumes des peuples Akyé et Abbey. Lesquelles, a t-il indiqué participent également au rayonnement culturel de la Côte d’Ivoire.

Messager de l’ex-première dame Simone Ehivet Gbagbo, le ministre Koffi Koffi Lazare, qui conduisait la délégation du Mouvement des générations capables (MGC), a salué l’attachement manifeste du peuple Akyé à leur fille Ohouochi Clotilde. Indiquant que c’est grâce aux prières de ses parents que l’ancienne ministre a résisté aux difficultés de l’exil. Il a par la suite révélé que depuis son exil, Clotilde Ohouochi a continué à rêver pour une grande Côte d’Ivoire et pour la Mé sa région natale. En attestent les colloques internationaux auxquels elle a pris part à cet effet, a indiqué Lazare Koffi Koffi. L’envoyé de l’ex-première dame Simone Ehivet Gbagbo, a laissé entendre que sa “patronne” invite sa filleule à la tâche pour la réconciliation nationale, à l’unité et au rassemblement de toutes les pensées philosophiques de la Côte d’Ivoire.
Le PPA-CI du président Laurent Gbagbo ne pouvait pas ne pas être à cette cérémonie de purification. C’est le ministre Issa Malick Coulibaly qui, représentant Laurent Gbagbo, conduisait une forte délégation qui comprenait notamment les anciens ministres Monnet Emmanuel et Amani N’guessan et le coordonnateur régional de la Mé, Assi N’din Théodore.

Issa Malick l’ancien Directeur national de campagne (DNC) de Laurent Gbagbo lors de l’élection présidentielle de 2010, a au nom de son mandant, salué les populations de la Mé.

Tout en mettant un point d’honneur sur la loyauté et la fidélité de la collaboratrice de Laurent Gbagbo qui a toujours été présente aux côtés de l’ex président ivoirien, aussi bien dans ses combats politiques et durant sa détention à la CPI, Issa Malick Coulibaly a  annoncé pour bientôt l’arrivée du président Laurent Gbagbo en terre Akyé, avant de justifier l’absence du président du PPA-CI à la cérémonie du jour, par des activités politiques organisées en son honneur à Songon-Atchan à Abidjan, ce même samedi 19 mars, par les populations des 63 villages Atchans. Toutefois, selon Issa Malick Coulibaly, le président Laurent Gbagbo reste persuadé que le peuple Akyé n’hésitera pas à porter une fois de plus son choix sur sa personne au moment venu.

Pour l’ancienne ministre des sports Geneviève Bro Grégbé, l’exil n’est pas une bonne chose”. C’est pourquoi elle appelle à un Ivoirien nouveau qui ne doit pas avoir d’ennemi”. Bro Grébé a salué la présence fortement remarquée des délégations du PPA-CI, du MGC et du PDCI-RDA à la cérémonie de purification de Clotilde Ohouochi Yapi, l’ex ministre de Laurent Gbagbo, tout en insistant sur l’unité et l’acceptation du droit à la différence.

Étreinte par l’émotion face à toutes ces marques d’affection, l’ancienne ministre Ohouochi Clotilde, après les salutations d’usage, a remercié tous les partis politiques de la région pour leur implication à la réussite de la cérémonie. Cependant, elle a regretté l’absence du Rhdp, le parti au pouvoir qui a bien pourtant été associé à l’organisation de l’activité.

Issa Malick Coulibaly ( à gauche), les ministres Koffi Koffi Lazare, Emmanuel Monet et Amani N’guessan

 Ma joie est débordante après 11 années d’absence, je suis fière de vous voir tous, les uns à côté des autres bien que vous appartenez à des obédiences différentes (…), je suis heureuse de voir chrétiens et musulmans présents à cette cérémonie”, a-t-elle affirmé. L’ancienne ministre de la Solidarité, de la Santé, de la Sécurité sociale et des Handicapés, a salué la mémoire des disparus de la crise post-électorale de 2010-2011, des parents, amis et des inconnus.

” L’exil, ce n’est pas une sinécure,…l’exil c’est un déracinement et pour moi c’est le déclassement social, c’est la souffrance. Mais en exil j’ai appris, j’ai beaucoup travaillé, j’ai organisé des colloques sur l’Amu (Assurance Maladie Universelle, ndlr), face aux défis nouveaux que sont les questions de changements climatiques, je prépare un Master 2 en Gestion de projets humanitaires et Développement durable”. Pour finir Ohouochi Clotilde a exprimé sa gratitude à l’endroit de ses invités du jour, sans oublier de rappeler que le MGC était le maillon manquant du marigot politique ivoirien, car la présence des femmes dans les tribunes à l’international et dans le débat politique est très importante et Simone Ehivet Gbagbo, a-t-elle précisé, est de la lignée de Nana yaa asantewaa pour sa combativité.

Evoquant  l’actualité du pays, Clotilde Ohouochi a invité le président Alassane Ouattara à œuvrer pour le retour des exilés politiques, notamment de Soro Guillaume et de Charles Blé Goudé  et a souhaité la libération de tous les prisonniers politiques et militaires pour une réconciliation vraie et inclusive.”

Adingra OSSEI

akondanews.net

Votez ce post
Partager:

Laisser un commentaire