COTE D’IVOIRE : DAMANA PICKASS CHANTRE DE LA RECONCILIATION ET DE LA PAIX

Lecteur Audio

Arrivé du Ghana depuis le 30 avril dernier, après plusieurs années d’exil politique, l’ex leader de la Jeunesse du Front Populaire Ivoirien (JFPI) du parti de Laurent Gbagbo, Damana Adia Pickass a engagé les militants de son parti en sa qualité de vice président au pardon et à la réconciliation nationale au cours d’une Assemblée Générale du Front Populaire Ivoirien à Yopougon.

Invité à la première Assemblée Générale de la fédération du Front Populaire Ivoirien (FPI) de Yopougon le samedi 1 mai dernier, le vice président du FPI chargé de la jeunesse, Damana Adia Pickass, récemment rentré d’exil a officiellement repris du service en prenant part  aux activités de son parti  en Côte d’Ivoire.

Face à un public acquis à sa cause, Damana Adia Pickass a d’abord réaffirmé la victoire de Laurent Gbagbo lors des élections d’octobre 2010 avant d’exhorter les populations ivoiriennes à appréhender le retour de Laurent Gbagbo sous une approche de paix ; en ce sens dira t-il «  N’ayez pas peur du retour de Laurent Gbagbo. Ce n’est pas un retour de terreur et de désordre. Ce n’est pas dans cette perspective qu’il envisage son retour » mais plutôt selon le vice président en charge de la jeunesse du FPI «  Laurent Gbagbo vient dans un objectif de paix, de réconciliation, de rassemblement des ivoiriens autour des valeurs de la république, de justice, de fraternité, de camaraderie pourque les ivoiriens réapprennent à vivre ensemble ».

Par ailleurs, invitant les militants de son parti au pardon et à la réconciliation en dépit des souffrances et des représailles vécues aux lendemains de la chute du régime Gbagbo, l’ex exilé Damana Adia Pickass avance «Cependant, militants du FPI, ayez le triomphe modeste. Votre responsabilité dans l’avènement de la paix et de la réconciliation nationale est fondamentale. C’est nous qu’on a martyrisé, c’est nous qu’on a pourchassé…C’est nous qui devons faire le plus grand sacrifice pour aller à la paix en Côte d’Ivoire ».

« On va aller à la réconciliation, on va pardonner par ce que nous voulons donner une chance à la paix » dixit Damana Adia Pickass au terme de son propos avant de remercier les autorités aéroportuaires en particulier le gouvernement qui a favorisé le retour des exilés politiques en ne manquant pas de demander au gouvernement d’en faire autant pour le Président Laurent Gbagbo dont la venue est annoncée incessamment.

Les partisans de Laurent Gbagbo sauront-ils réceptifs à la rhétorique de la réconciliation nationale ?

Adingra OSSEI

Votez ce post
Partager:

Laisser un commentaire