CÔTE D’IVOIRE : CURIEUSE ATTAQUE DE LA BASE MILITAIRE PROJETABLE DE N’DOTRE

Lecteur Audio

Dans  la nuit du 20 au 21 avril dernier, la base militaire de N’dotré (Abidjan) a été le théâtre d’affrontements entre des individus identifiés comme des libériens et les sentinelles des Forces Armées de Côte d’Ivoire (FACI) de faction qui ont énergiquement réagi avec un chétif bilan au décompte final.

C’est à bord d’un véhicule de type 4X4 et de taxis que des individus ont tenté d’attaquer le camp militaire de N’dotré avec sûrement pour objectif de prendre possession dudit camp. Les combats qui ont été d’une courte durée ont laissé comme bilan provisoire selon le communiqué officiel de l’Etat Major Général des Armées, ce sont : un blessé léger côté ami, trois tués et un blessé fait prisonnier côté ennemi ainsi que 3 machettes et une kalachnikov, un bien léger matériel pour une attaque contre un camp militaire.

Le communiqué invitant les populations à vaquer tranquillement à leurs occupations en toute sérénité, n’oublie pas d’évoquer que certains assaillants ont réussi à prendre la fuite et que des opérations de ratissage se poursuivent.

Il faut noter que cette attaque intervient quelques heures après un message de mise en alerte des troupes par le Chef d’Etat Major Général des Armées en date du 20 avril 2021 annonçant des rumeurs récurrentes et persistantes d’actions subversives sur l’étendue du territoire national et en particulier dans les localités d’Abidjan, Dabou, San-Pedro et Tabou .

Sans doute les mesures conservatoires prises par les FACI ont suffi à contenir les assaillants et les mettre hors d’état de nuire.

Cette énième attaque armée des positions militaires de l’Etat de Côte d’Ivoire intervient quelques semaines après celle de Kafolo qui n’a toujours pas été revendiquée mais attribuée par les autorités ivoiriennes aux terroristes qui tentent méthodiquement d’installer un kyste au nord et nord-est de la Côte d’Ivoire aux fins de déstabiliser et d’affaisser  la Côte d’Ivoire et le reste de la sous région.

Pour l’heure, les raisons et les objectifs de l’attaque de la base militaire de N’dotré intervenue dans la nuit du 20 au 21 avril dernier ne sont pas officiellement  connus mais le renforcement des positions névralgiques des villes de Côte d’Ivoire, surtout du district d’Abidjan restent de mise.

Par ailleurs, les USA(Etats Unis d’Amérique) ont appelé leurs ressortissants à la vigilance face aux séries d’attaques qui remettent en cause les mesures sécuritaires prises par les autorités militaires ivoiriennes.

Si des zones d’ombre restent à éclaircir dans cette énième attaque, à la lumière des éléments matériels (une kalachnikov et son chargeur, trois machettes, un passeport et des documents divers) pris sur les assaillants, plusieurs interrogations tenant aux raisons et aux objectifs cachés de celle-ci continuent de tarauder l’esprit des ivoiriens.

Profondément divisée avec de nombreux ivoiriens en exil et en prison, la Côte d’Ivoire s’apprête à accueillir l’ex-Président Laurent GBAGBO récemment acquitté par la Chambre d‘Appel de la CPI dans un climat politico-socio-militaire qui ne rassure pas quant à sa stabilité effective. Le pouvoir est-il prêt pour cet accueil ?

Adingra OSSEI

Votez ce post
Partager:

Laisser un commentaire