Côte d’Ivoire. Contre la vie chère : De gros moyens du gouvernement à la disposition du secteur du vivrier

Lecteur Audio

Bouaflé (centre-ouest), le 7 avril 2022, les acteurs du secteur de la culture vivrière peuvent se frotter les mains. Pour cause, ils, pour ne pas dire elles, puisqu’il s’agit en réalité des femmes qui œuvrent dans ce secteur essentiel de production, ont reçu un appui substantiel de la part du gouvernement central. Ce sont des tricycles, des batteuses, des moissonneuses/faucheuses, et des intrants agricoles pour 50 hectares de riz et 50 hectares de maraîchers.

Le tout, d’un coût global de plus de 2,5 milliards de FCFA. La remise a été faite le jeudi 7 avril 2022 à Bouaflé (région de la Marahoué), par le Premier Ministre, Patrick Jérôme Achi, aux coopératives de vivriers, au nom du Président de la République, Alassane Ouattara.

A en croire les propos du chef du gouvernement ivoirien, cet important don s’inscrit dans la volonté de son équipe de soutenir les groupements de femmes du secteur du vivrier sur l’ensemble du territoire national, à travers le renforcement des capacités de leurs systèmes de production. Pour être plus précis, ce sont 98 tricycles que le Chef du gouvernement a remis à 19 coopératives de vivrier pour assurer le transport des produits. Ces coopératives ont également reçu un appui en intrants agricoles destinés à la production de 50 hectares de maraîchers et de 50 hectares de riz.

Selon Patrick Jérôme Achi Patrick le Premier Ministre, la remise de cet important don de matériels roulants et d’intrants « est un début de réponse aux préoccupations formulées par les acteurs du secteur du vivrier ». En effet, c’était lors de la rencontre de concertation sur la vie chère, le 24 février dernier à la Primature. Une rencontre qui avait été électrique mais qui s’est déroulée en toute franchise, posant les réelles difficultés auxquels sont confrontés les ménages ivoiriens. C’est pourquoi, outre la remise de matériels roulants et intrants aux coopératives du vivrier, le gouvernement prévoit la construction, les mois à venir, de 40 marchés de proximité, 3 marchés de gros et 10 marchés relais sur tout le territoire national, a annoncé le Premier ministre.

Lequel indiquera que l’objectif est de construire des barrages et mini barrages sur les plans d’eau du pays, afin de renforcer la productivité agricole. Profitant de cette rencontre avec les professionnelles du vivrier, le Chef du gouvernement a mis en garde contre le racket pratiqué sur les routes ivoiriennes par les forces de l’ordre.

Patrick Achi a précisé qu’il n’existe que 33 barrages routiers autorisés sur l’ensemble du territoire national, pas plus. « En dehors de ces 33 barrages, tout autre barrage est illégal et il faut le dénoncer », a-t-il martelé.

Faut-il le rappeler, cette dotation des coopératives du vivrier en matériels roulants et en intrants fait partie des mesures décidées par le gouvernement pour lutter contre la cherté de la vie.

Denzel Bereby

Akondanews.net

Votez ce post
Partager:

Laisser un commentaire