Côte d’Ivoire. Ce qui va se passer à l’élection du nouveau président de l’Assemblée nationale le 7 juin prochain

Lecteur Audio

Abidjan le 3 juin 2022- Les Ivoiriens connaîtront, le mardi 7 juin prochain, le successeur du défunt président de l’Assemblée nationale Amadou Soumahoro décédé le 7 mai à Abidjan. Mais avant, comment va se dérouler le vote ? Pour en savoir plus akondanews.net était au point de presse animé par Alain Acakpo-Addra, secrétaire général de l’Assemblée nationale. Celui-ci donne les détails de l’organisation.

C’est au cours d’un point de presse a animé ce jeudi 2 juin 2022. Deux candidats sont en lice pour la présidence de cette institution. Il s’agit du député et vice-président de l’Assemblée nationale, Adama Bictogo soutenu par son parti et son groupe parlementaire Rhdp et du député Amankou Jean Michel, dont la candidature est individuelle. C’est donc le mardi 7 juin 2022 au cours d’une séance plénière, que l’on connaîtra le nom du nouveau président de l’Assemblée nationale, après le décès d’Amadou Soumahoro, le samedi 7 mai 2022.

Amankou Jean-Michel (à droite) posant avec Henri Konan Bedié (à gauche), président du PDCI-RDA

Concernant le déroulement du scrutin, le secrétaire général a informé que : « Le règlement (article 33 alinéa 3 et article 35) de l’Assemblée nationale prévoit que, pour toutes les désignations de personnes et ce sera le cas le 7 juin , c’est que le scrutin se déroule à bulletin secret. Dans notre jargon, on dit que c’est un scrutin uninominal secret et le résultat est acquis à la majorité absolue des députés présents. Ça veut dire que dans le déroulé du scrutin, chaque député présent dans la salle, recevra donc deux bulletins. Un bulletin à l’effigie du candidat Amankou Jean Michel et un autre bulletin à l’effigie du député Bictogo Adama, avec une enveloppe. Et chacun des députés aura donc à charge d’introduire dans l’enveloppe qui lui sera remise, le bulletin de la personne pour laquelle, il entend voter et à l’introduire dans une urne transparente qui sera placée sur le perchoir de l’Assemblée nationale. Et, toute l’opération de vote se déroulera en présence de tous les députés, de toutes les personnes que nous avons invitées et surtout de nos amis de la presse », a expliqué le conférencier.

Alain Acakpo-Addra a souligné qu’au dernier moment, il peut y avoir désistement de candidature. « Les retraits de candidatures, restent possibles parce que c’est un acte de volonté de se porter candidat. Donc si à un certain moment, on n’en sent plus l’opportunité, on peut se retirer. A tout moment, on peut faire retrait de son acte de candidature. Si vous vous souvenez de l’élection de mars 2021, qui a vu la désignation du président Amadou Soumahoro, une candidate s’est même retirée au cours de la séance », a noté le secrétaire général de l’Assemblée nationale.

Indiquant que suite aux décès des députés Semlin Yao Kouadio et Salé Poli du Pdci et d’Amadou Soumahoro du Rhdp, l’Assemblée nationale compte désormais, 252 députés dont 157 pour le Rhdp, 64 pour le Pdci-Rda, 18 pour le Ppa-Ci, 9 pour l’Udpci et 4 députés non-inscrits.

Denzel Bereby

Akondanews.net

 

Votez ce post
Partager:

Laisser un commentaire