CÔTE D’IVOIRE : Alassane Ouattara recadre ses Ministres-Gouverneurs

Lecteur Audio

Le Chef de l’Etat ivoirien, Alassane Ouattara, recevant ce mardi 14 septembre les Ministres-Gouverneurs du pays au Palais de le Présidence de la République, a exhorté les nouveaux acteurs du développement local nommés le 18  juin 2021, au strict respect de leurs attributions.

Dans l’optique de poursuivre le maillage territorial du pays  et relever le défi d’un développement équilibré sur le territoire en Côte d’Ivoire, le chef de l’Etat ivoirien Alassane Ouattara a le 29 juin 2021, créé 12 nouveaux Districts autonomes en plus de ceux d’Abidjan et de Yamoussoukro et ce, conformément à la loi N° 2014-451 du 5 août 2014 portant organisation de l’orientation générale de l’administration territoriale qui prévoit la création du District autonome.

Pour Alassane Ouattara, cela institue « un palier au dessus de la région et par conséquent, ce n’est pas nouveau contrairement à ce que j’ai lu dans la presse. C’est depuis 2014 que nous avons prévu de mettre en place les Districts ».

Par ailleurs, le chef de l’Etat ivoirien a fait savoir que le suivi, la supervision et la coordination, doivent être au centre des actions de ces Ministres-Gouverneurs dans leurs districts autonomes respectifs, avant de donner quelques orientations concernant notamment, le cadre organique des emplois des Districts Autonomes et leur budget pour cette année 2021.

Aussi, a-t-il révélé aux Ministres-Gouverneurs, qu’il présidera au moins une fois dans l’année, une réunion d’évaluation et d’échanges pour faire le point de leurs activités.

En sa qualité de ministre de tutelle, le Ministre de l’Intérieur et de la Sécurité, le Général Vagondo Diomandé, présent à la rencontre à indiqué au chef de l’Etat Alassane Ouattara que les personnalités choisies pour administrer les Districts Autonomes ont le profil idéal pour atteindre les objectifs fixés dans le troisième pilier du programme dans « la Côte d’Ivoire solidaire ».

A la suite du Ministre de l’Intérieur et de la Sécurité, le porte parole des Ministres-gouverneurs, Robert Beugré Mambé, a quant à lui préciser que les entités qu’ils dirigent ne rentrent en conflit avec aucune structure ou institution de l’Etat, mais favorisent plutôt la complémentarité et l’optimisation.

Plus précisément, « Nous avons élaboré un projet de coopération inter-districts pour engager l’interdépendance dans un souci de complémentarité, fondé sur les spécificités de chaque district. Ensemble, nous avons élaboré un plan d’actions dans l’immédiat axé essentiellement sur une relation directe avec les populations » a laissé entendre le Ministre –Gouverneur Beugré Mambé.

Toutefois, il faut indiquer que le chef de l’Etat, Alassane Ouattara, a annoncé avoir instruit le Premier ministre à l’effet de « prendre des dispositions pour que la création des nouveaux Districts n’aient pas d’impacts budgétaires importants ».

Pour 2021, dira-t-il, « la répartition des impôts initialement rétrocédés uniquement au District autonome d’Abidjan et de Yamoussoukro sera étendue aux 12 nouveaux Districts » et pour bien mener leurs activités, un cadre organique des emplois a été fixé par décret.

Cette réunion de recadrage, suffira t-elle à contenir les conflits de compétences entre les Districts et les autres collectivités de la Côte de la Côte d’Ivoire ?

Adingra OSSEI

Votez ce post
Partager:

Laisser un commentaire