CÔTE D’IVOIRE : Abidjan offre à l’UPU une nouvelle feuille de route et de nouveaux organes pour la période 2022-2025

Lecteur Audio

Ouvert le 9 août 2021 au Sofitel hôtel ivoire d’Abidjan-Côte d’Ivoire, le 27ème Congrès de l’Union Postale Universelle (UPU) a éteint ses lampions le 27 août dernier après la mise en place des nouveaux organes dirigeants et la définition de nouvelles règles des politiques sur l’échange international d’envois postaux.

Abidjan a abrité pendant plusieurs jours, le 27ème Congrès de l’UPU dans un contexte sanitaire particulier, marqué par la Covid 19 en accueillant les plénipotentiaires des 192 Pays-membres de l’Union, en plus des observateurs autorisés et les observateurs ad hoc et du personnel du Bureau international et les interprètes.

Réunis autour du thème ‘’ Digitalisation des services postaux, développement du e-commerce’’, les plénipotentiaires ont sacrifié à la tradition de l’Union qui se réunit chaque quatre ans pour renouveler ses instances dirigeantes et préparer l’avenir du secteur postal.

C’est ainsi qu’ont été élu à ce 27ème Congrès de l’UPU le japonais Masahiko Metoki en qualité de nouveau Directeur général de l’UPU  et le slovène Marjan Osvald comme vice-directeur général pour la période 2022-2025.

Le nouveau directeur général de l’UPU ambitionne d’axer sa stratégie sur l’amélioration de la qualité des services, la digitalisation et le renforcement des capacités des postiers en offrant aux pays membres de l’Union son expertise afin de faire évoluer leurs business-models, développer le e-commerce et réduire la fracture numérique.

Aussi, le Congrès a-t-il désigné le directeur général de la poste de Côte d’Ivoire, Isaac Gnamba comme président du conseil d’administration de l’Union postale universelle, toujours pour la période 2022-2025.

Cet organe, composé de 41 pays membres se réunit chaque année à son siège à Berne (Suisse) et se doit d’assurer la continuité des travaux de l’UPU entre le Congrès, superviser les activités de l’Union et examiner des questions réglementaires, administratives, législatives et juridiques.

Se félicitant de la bonne tenue du Congrès et de la qualité des travaux, le Premier ministre ivoirien, présent à la clôture du Congrès d’Abidjan, s’est réjoui des idées pertinentes et novatrices de réformes formulées par les plénipotentiaires pour, apporter les solutions idoines aux problématiques qui touchent à la viabilité et à la survie de l’UPU.

Par ailleurs, le 27ème Congrès a arrêté la Stratégie postale mondiale d’Abidjan contenant trois principaux piliers devant guider les actions de l’Union jusqu’en 2025, en mettant en avant le renforcement du mandat de  l’UPU en tant que forum des acteurs du secteur postal, le renforcement du mandat de  l’UPU en tant que fournisseur de technologies à moindre coût pour les opérateurs postaux et le renforcement du mandat de l’UPU, en tant que centre de connaissances sur l’industrie postale.

En marge de ce 27ème Congrès, le 24 août dernier les Emirats Arabes Unis ont remporté devant la Russie, l’organisation prochaine du 28ème Congrès de l’UPU qui, selon le gouvernement Emirat sera « inoubliable » a laissé entendre Abdulla Mohammed Alashram, CEO d’Emirats post group au cours d’une conférence de presse tenue dans la matinée du 26 août 2021.

Doit-on croire que la Stratégie postale mondiale d’Abidjan, réussira t-elle à sauver la poste de plus en plus en difficulté face au dynamisme de la technologie offrant plus de services en temps réels aux populations ?

Adingra OSSEI

Votez ce post
Partager:

Laisser un commentaire