COP 15 : Quels outils de résilience face à la dégradation de l’écosystème ivoirien ?

Lecteur Audio

Le CNTG Comité National de Télédétection et d’Information Géographique (CNTG) a présenté le jeudi 19 Mai 2022 son projet Géoportail SST Dans la salle Pavillon Afrique de l’hôtel ivoire de Cocody lors d’un panel, toujours dans le cadre de la COP 15 (Conférences des Parties) Abidjan.

Dans l’optique de lutter contre la déforestation avec la collaboration du ministère de l’environnement et des différents partenaires, le projet Geoportail Surveillance Spatiale des Terres de la Côte d’Ivoire « Geoportail SST » a été mis en place et développé.

Les forêts jouent un rôle important pour le bien-être  des populations. Dans le développement socio économique, elles sont également un facteur à la réduction des gaz à effet de serre et contribuent au renforcement de la résilience du changement climatique. Cependant l’état de dégradation avancée de la forêt ivoirienne est près de 90 % de sa superficie initiale depuis1900. Ce constat devient une lourde menace pour la diversité biologique.

Dans le but d’aider l’état dans sa politique de lutte contre la déforestation, le CNTIG a développé pour le ministère de l’environnement le Geoportail SST. C’est un portail, une solution Web sécurisée permettant aux décideurs d’apprécier les efforts déployés dans la surveillance du couvert forestier et cela à travers un outil innovant, le suivi spatio temporaire des forêts.

Ce portail met à la disposition des chercheurs, des services publics, des institutions internationales et des ONG œuvrant dans l’environnement, des images satellitaires à haute résolution, des rapports et des résultats d’études ainsi que des données téléchargeables.

Le projet comporte un site SST et met à disposition une carte interactive au niveau national qui permet de visualiser des images de toutes les  localités. Les données sont accessibles  et peuvent être téléchargées et échangées entre les utilisateurs.

Il dispose également d’un outil galactique spationaute temporaire qui permet une analyse dans le temps et dans l’espace de la déforestation et de la dégradation des terres.

Les données sont des images satellitaires, mosaïques et des cartes. Ils permettent d’observer l’état de la végétation et de l’occupation des terres au niveau national.

L.Yuemin.

Akondanews.net

Votez ce post
Partager:

Laisser un commentaire