Coopération régionale : Les gouverneurs du bassin du Lac Tchad se concertent à Yaoundé

Lecteur Audio

A la faveur du troisième forum consacré aux gouverneurs qui partagent le Bassin du Lac Tchad, les gouverneurs du bassin du lac Tchad se sont réunis au Palais des Congrès jusqu’au 5 octobre pour  consolider la paix et le développement durable à travers une coopération régionale stable.

Placé sous le thème « Coopération régionale en matière de stabilisation, de consolidation de la paix et de développement durable », le forum a évalué les efforts de développement humanitaire et sécuritaire dans le bassin, les progrès dans la mise en œuvre des interventions de stabilisation, ainsi que la contribution de la société civile à la stabilisation de la région.

Les participants ont aussi  passé en revue, l’état de la coopération civilo-militaire et humanitaire, analysé les opportunités et les enjeux de la coopération transfrontalière non sans oublier un examen des différentes options et solutions proposées en vue de réhabiliter et de réintégrer les anciens associés à Boko Haram.

L’on a appris au cours de ces assises que le lac Tchad, qui traverse le Nigeria, le Niger, le Tchad et le Cameroun, a perdu 90% de sa superficie en raison d’une mauvaise gestion de l’eau et du changement climatique, selon les Nations Unies qui ont averti que des millions de personnes avaient besoin d’aide pour éviter la famine.

La région est également un bastion des groupes armés tels Boko Haram et l’Etat islamique en Afrique de l’Ouest. « Nous avons relevé les défis auxquels la Force Multinationale Mixte (FMM) et les Forces nationales font face. Nous avons relevé aussi, la nécessité d’appuyer un peu plus sur l’humanitaire, les droits humains et je crois que c’est une grande avancée, il faut que les quatre pays continuent à se donner la main… », a déclaré François Lounceny Fall, le représentant spécial du Secrétaire Général des Nations Unies pour l’Afrique.

Le Nord-Est du Nigéria, les régions de l’Extrême- Nord, du Sud-Ouest et du Nord-Ouest au Cameroun, le Tchad et le Niger, restent menacés par les attaques terroristes.

Toutefois, face aux nombreuses urgences soulevées au cours des travaux au Palais des Congrès, lese différents  gouverneurs ont davantage échangé sur les politiques susceptibles de stabiliser les communautés touchées par les exactions. Un partage d’expérience permettra à l’organe consultatif  et opérationnel  de la Commission du Bassin du Lac Tchad (CBLT), d’affirmer son leadership ainsi que de promouvoir un dialogue sous régional bâti sur les principes de paix et de développement.

YVES MODESTE NGUE

Votez ce post
Partager:

Laisser un commentaire